Demain…

Posted on 24 novembre 2006

2


Il y a peut être un mirador quelque part
pour vous surveiller,
peut être une main posée sur une épaule
pour vous dire d’aller en arrière,
peut être une simple crispation,
des doigts qui se tordent à trop se croiser,
des doigts que l’on brise, encore, à coups de marteau,
les mains coupées d’un guitariste,
le cou brisé d’un tortionnaire
qu’un autre tortionnaire égorge.

Il y a peut être quelque part
quelque chose comme une mécanique à vous casser les dents,
quelque chose comme une machine à vous faire tout cassé,
peut être un ongle qu’on arrache,
peut être un cri que l’on étouffe
pour ne pas trahir qu’on a mal.

Il y a peut être le murmure que l’on entend juste avant de couler dans l’eau,
et l’eau qui se referme sur vous,
votre bouche à ne respirer que de boire.

Il y a peut être ce mirador
et juste au pied du mur, le mur maculé d’un côté par quelque grafitti,
de l’autre par le sang,
il y a peut être,

il y a toujours encore plus grave.


Publicités