La fourmi…

Posted on 25 novembre 2006

0


Désirs latents sous un toit concave,
j’ai chevauché la nuit
à la recherche d’un passage,
à brûle-pourquoi, la nuit m’a tordu,
petit insecte à l’infini déçu,
repu du monde par le cœur,

le monde avait l’air d’un voleur,

en solitaire, croiser des nœuds,
la mouche glisse sur le verre,
heurte et rebute, croisée fermée,
petit doigt coupé par le vent
où vont ensemble les amants,
et la nuit vole à mes côtés,
côté cœur, ou côté d’effroi,
du pareil au même pour le choix,

choisir, ne pas choisir, choisir,
ou voir venir côté vivant,
côté moitié mort, côté fade,
l’odeur du vide nous promène
et valse à tout vent la croisée
à la recherche d’un passage,
ou c’est la nuit qui nous chevauche,
grandeur nature à la fourmi
repue du monde
par le cœur.

……………………. La fourmi,

……………………. qui voulait se prendre pour un boeuf


Publicités