Tableau noir

Posted on 28 novembre 2006

0


D’où venez vous?… grande question!…
Mais qui parlait? demandait-il
le chat, peut être! Il se lavait les oreilles
méticuleusement, précautionneusement,
et ce long coton tige à tige –
on aurait dit…
en bref – ce n’était guère qu’un lavement
de chat – il était castré d’ailleurs –
pas lui donc –
et justement l’ailleurs – on s’y tournait –
Qui donc?…
Mais il insiste l’autre…
Qui êtes-vous?…
Et merde! Foutu bordel!…
Le chien peut être?… Bof! Bof!…
son air idiot dans un coin, il rumine
et il remue la queue, la vache – et il bave –
Bouhou! Pas beau tu sais! Quoin! Quoin!
et comme s’il comprenait, il gueule – Ouah! Ouah!
parle même pas français le con – les bêtes c’est bête
Et les hommes donc?…
Et le voilà qui recommence… Qui t’es?…
Où allons nous?…
C’est pas tout d’une réponse – et merde
y a pu personne –
le chat qui dort – le chien qui gueule –
Se laver les oreilles aussi?.. Pourquoi pas?…
et il s’assoit par terre – Miaou! Miaou! Ouah! Ouah!
et il remue la queue, avec ses doigts –
c’est tout l’homme les doigts –
et il pisse…

La mort, ce serait comme une pissotière,
de ces vieilles pissotières que l’on ne trouve plus,
ça vous enferme entre deux tôles, vous et l’urine,
vous restez seul avec vos restes
et ça se libère par un trou
et l’eau qui coule…

Publicités