Petite biographie rapide

Posted on 25 décembre 2008

3


Une petite biographie rapide…
Pour compléments, voir la page Filmographie

Photographe, infographe, réalisateur-vidéo, Jean-Michel Plouchard est avant tout un homme d’images, autodidacte et résolument indépendant.

Il a réalisé plusieurs expositions de photographies abstraites : Figures en fragments (1986), exposition d’images travaillées de paysages urbains; L’autre côté du regard (1988), exposition de portraits spontanés et scènes de rues ; Fragments pour une géographie intime (1988), exposition d’images de nus et paysages intimes – mélange d’images concrètes et travaillées ; Le bestiaire de la plume (1990), exposition d’images abstraites et travaillées à partir de la danse et du corps en mouvement ; Mur-murs brisés (1993), exposition photo-graphique sur la géographie murale de l’Est de Paris ; Portraits du temps présent (1998, exposition de groupe)…

Au théâtre, il a travaillé pour l’agence de presse Gamma avec Lavaudant, Planchon, Chéreau, Wilson…
Passionné par la danse contemporaine, il a travaillé notamment avec Dominique Bagouet, Catherine Diverrès, Jean-François Duroure, Mathilde Monnier… Ses photos ont été publiées dans Le Monde, Libération, L’Humanité, Les Saisons de la Danse, Danser, Ballet International, Télérama…. et ont fait l’objet de nombreuses plaquettes ou affiches pour des compagnies ou des théâtres.. .. De 1988 à 1995, il est photographe officiel de la Fédération Française de Danse et de l’ADIAM 95 et diffusé par l’agence Gamma.

Depuis 1995, il se consacre surtout à la réalisation.

Filmographie (Extraits)

En 1996-1997, il réalise « Paroles de Danses », une série de dix documentaires, portraits-vidéo de chorégraphes contemporains, dont Maguy Marin, Jean-Claude Gallotta, Catherine Diverrès, Angelin Preljocaj, Josef Nadj, Karine Saporta… diffusés sur Paris Première de 1997 à 2002 (rediffusion sur Mezzo).

En 1997, il réalise également un portrait du chorégraphe Andy Degroat suivi d’une captation-adaptation pour la vidéo de sa pièce « Tangos! » (France Supervision) et une recréation pour la vidéo de « L’Anoure » d’Angelin Preljocaj précédée d’un documentaire sur le chorégraphe (ARTE). Entre 1998 et 2000, il réalise pour Paris Première cinq autres portraits de « Paroles de Danses » dont Régine Chopinot, Claude Brumachon, Philippe Decouflé…

Sa démarche le conduit aussi à se tourner plus particulièrement vers les lieux et banlieues dites « sensibles » et le rapport que certains artistes peuvent avoir avec les milieux « difficiles ». Il met ainsi en place une action de sensibilisation à la vidéo documentaire pour les enfants de trois quartiers « défavorisés » de Bezons (1998/99) et réalise, en 1999, « Maguy Marin, du Ram-Dam en Banlieues », documentaire sur l’installation de la chorégraphe à Rillieux-la-Pape et ses actions sur les banlieues « sensibles » de Lyon. En 2002/2003, il organise une action de sensibilisation à la photographie auprès de familles monoparentales marginalisées dans la banlieue de Paris (Val d’Oise, avec le soutien de la DASS).

En 1999, il co-signe avec Bernard Schmitt l’écriture et la réalisation de « Nouvelles Pistes », une série de trois documentaires sur les nouveaux cirques. En 2001/2002, il réalise « Jardin de Femmes, vues par un autre », documentaire de 26 minutes sur la création de Jean-Marie Maddeddu (Les Pietons) “ Jardins de Femmes ”.

En 2003, il réalise un documentaire sur la Biennale de Danse du Val de Marne avec notamment Merce Cunningham, Maguy Marin, Odile Duboc et José Montalvo.

Pour 2003/2004, il réalise une exposition/installation itinérante « Figures et Images en Morvan/ Regards vivants sur la mémoire », avec le soutien du Parc Naturel Régional du Morvan et de la DRAC Bourgogne. Pour 2004/2005, il réalise une nouvelle exposition/installation itinérante « Un siècle de communale en Morvan », second volet des « Regards vivants sur la mémoire ».

En 2007, il réalise « Déséquilibres », documentaire de 52 minutes (France 3) autour de la création d’Odile Duboc, « La pierre et les songes »  et la parole des danseurs amateurs.

En 2009, il réalise « Sur les traces de Merce Cunningham », documentaire de 52 minutes (Mezzo) sur l’influence du chorégraphe dans la danse contemporaine.

En 2011, il réalise « Illusions perdues, 1941/1942 », un film documentaire sur les camps d’internement de Pithiviers et Beaune-la-Rolande sous le régime de Vichy (France 3)

Il est diplômé de troisième cycle en philosophie et en linguistique et a enseigné le français et la philosophie. En infographie, il a été notamment responsable des formations infographiques du Centre des Arts de l’Image de 1993 à 1995. Depuis 2002, il anime régulièrement des formations infographiques en région Bourgogne au sein des Boîtes aux Images.

En préparation :

Kabylie’s Blues, un film documentaire et musical (production en cours)
Visages d’Algérie, exposition modulable d’une centaine de portraits et scènes de rue, reflets d’une Algérie quotidienne et vivante.

La série Paroles de Danses à été diffusée sur Paris Première, Kunst Kanal, C.F.I., France 2 et est régulièrement diffusée sur Mezzo.

La plupart des films de Jean-Michel Plouchard sont disponibles par le fonds Images de la Culture (Ministère de la Culture) et à l’A.D.A.V. Et sur internet :

http://www.filmsdocumentaires.com/auteurs/185-jean-michel-plouchard

Le CDrom Figures et Images en Morvan est disponible auprès de :
Les Boîtes aux Images – Ruères – 89630 Saint Léger Vauban

Publicités
Posted in: A propos de moi