A suivre…

Posted on 3 mars 2009

0


En arrière plan j’ai Stargate SG1 en télé – c’est con mais ça fait un bruit de fond : « Au revoir Joe, Au revoir Teddy… bla bla bla bla bla… »

Sans commentaire ! Sauf qu’il ne s’agit pas de diabolisation…

En face de moi, une affiche de promo : Sarko maquillé en Hitler.

Mais surtout c’est le slogan qui flashe : «Ensemble, tout est possible…». Je relis quand même et je rectifie : « Ensemble, tout devient possible ».

Si tu mélanges Jaurès, Blum, le Pape, De Gaulle et les autres, alors bien sûr tout est possible, ou tout le devient. Pour un peu, il nous mixerait Marx et les Evangiles.

D’ailleurs, paraîtrait même que le christianisme est une des composantes de «l’identité nationale». Bientôt, faudra le coller sur son passeport.

Et fini la république française, on aura une république chrétienne de France ! Un peu bizarre le truc – même Le Pen, il a pas osé. Ca fait comme la république islamique de…

Au Djihad, on va répondre par les croisades. C’est pas nouveau, mais face à Sarko, même Bush peut revoir sa copie. Le problème là-bas, ce serait de savoir où placer le « chrétien ». Etats Unis Chrétiens d’Amérique, ou Etats Chrétiens Unis d’Amérique, ça veut pas du tout dire la même chose. Mais peu importe pour une cervelle de Bush, on choisit sur la consonnance : EUCA, ECUA ? En américain, faut choisir entre CUSA, UCSA ou USCA. Peu importe, ça fait marque de cola matiné de pétrole, et les républiques islamiques de… n’ont qu’à bien se tenir.

Bravo Monsieur Sarko ! T’as gagné une voix de plus. Pas la mienne en tout cas. C’est sûr ! Dommage que Bush vote pas en France ! A lui seul, il te faisait une majorité.

Pour en revenir à Stargate, le nouveau méchant c’est le Gohahould. Je ne sais pas comment ça s’écrit, mais c’est bien pratique, on peut y voir n’importe quoi, du rouge, du noir, du jaune et même de l’arabe. En France, ça rappelle le bas-beur-de-banlieue.

Mais je divague. Revenons au slogan de Sarko. En première lecture et sans y faire gaffe, j’ai lu «Ensemble tout est possible». Mais non et son nègre n’a pas dû chômer. Il y a une sacrée différence sémantique : «… tout devient possible». Entre l’être et le devenir, il a dû se creuser longtemps. En fait, on n’est pas très loin du Gohahould de Stargate : le devenir comme genre « foure tout » et l’avenir comme trappe à nigauds.

… Désolé, j’entends l’appel du Pape hululant au fin fond des forêts, ou tout simplement mon réveil qui me dit de remettre la suite à plus tard pour cause de j’ai autre chose à faire…

A demain peut-être… et les petites marionettes.

En guise de petit manifeste personnel

En votant Sarkozy le dimanche 6 mai 2007, la « masse populaire » a opté pour le populisme et le MEDEF, c’est son choix. Ca n’est pas le mien. N’en déplaise à Monsieur Sarkozy, il n’est et ne sera jamais « mon » président.

Sous couvert de démocratie et d’une pseudo mondialisation – qui ne couvre même pas la moitié du monde, et le reste de ses déchèts -, on nous impose une absolue dicature du capitalisme et il n’est plus aucune force politique pour s’y opposer.

L’extrême gauche n’a toujours pas compris que la lutte des classes n’est plus rien qu’une chimère et que le « peuple » ne sera jamais qu’un outil au service de ses « oppresseurs » (je reprends ses termes). Le parti communiste – qui n’a jamais eu de communiste que le nom – se réduit à un immeuble vide hanté par quelques fantômes staliniens. Quant au parti socialiste, pour mieux s’affirmer, il va s’ancrer définitivement dans la logique du tout pour le capital en devenant une social-démocratie !

 

Aujourd’hui, le refus ne doit donc plus être dans l’opposition, mais dans la résistance , dans la désobéissance civile.

N’oublions pas que le populisme a toujours été la voix (et la voie) préférée de tous les totalitarismes.

Ma seule arme étant la culture, c’est dans cet îlot que je ferai résistance.

P.S. Par « culture », je ne parle évidemment pas de celle qui n’affiche que ses ronds de jambe chez Guillaume Durand ou Ardisson, ni de celle d’un Glucksman (je ne sais pas comment cela s’écrit, mais pas beacoup plus que lui sans doute… à force de retourner sa veste, on doit s’y perdre un peu) en recherche d’une place de ministre…

D’ailleurs, si le temps m’y laisse, mes prochains blog à blag s’intituleront :

Bêtifier pour mieux régner…

La sarkozysation des médias…

Bonne lecture au R.G. (Il va y avoir de l’embauche chez vous).

Et la gauche alors !

Justement ! Il faudrait peut-être un jour se demander en profondeur où sont passées les « valeurs » de ce qui a pu faire un jour une « gauche »…
L’histoire ne nous montre souvent que du cache-poussière.

En l’occurence, un simple grattage à transformé les électeurs du P.C. en ceux du F.N. (depuis longtemps déjà) et ces derniers en voteurs-sarkozy. Mais au final ce sont les mêmes, et le MEDEF de s’en réjouir.

Et pour en finir avec la diabolisation : chercher où se trouve la bête humaine dans tout cela.

Dis la gôche, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Les essentiels