Avis d’expulsion !

Posted on 2 avril 2009

0


On a malheureusement trop souvent tendance à croire que les expulsions programmées et organisées minutieusement par l’actuel gouvernement touchent essentiellement les grandes métropoles. Il n’en est rien.

Elles sévissent partout et touchent n’importe qui.

A croire que c’est à la guise des préfets de remplir les quotas – et c’est sans doute le cas.

Ainsi à Lure, petite ville de 8500 habitants située aux pied des Vosges, une famille apatride, d’origine arménienne vient de passer près d’un mois en centre de rétention – un joli nom pour appeler une prison – et est en instance d’expulsion vers l’Azerbaïdjan.

Sans autre commentaire, une lettre de Catherine Corneli à l’attention du Préfet de Haute-Saône :

Luxeuil le 25 mars 2009

Objet : Famille Kotcharian

Monsieur Le Préfet,

Aujourd’hui au cours de danse que je dispense au Centre Social et Culturel Jeanne Schlotterer de Lure une enfant manquait à l’appel ….ainsi que mercredi 18 mars 2009………

 

Marcella, 8 ans, s’est faite interpeller par la police,  mercredi 18 mars, à 6h du matin à son domicile avec ses parents, menottés, et ses 2 frères (6 et 11 ans), et amener au centre de rétention de Metz – Queleu, en attendant leur expulsion en Azerbaïdjan, pays que les enfants ne connaissent pas et dont ils ne parlent pas la langue.

Les parents sont d’origine arménienne et ont eux même quitté ce pays (qui était alors nommé URSS) lorsqu’ils n’étaient encore qu’adolescents avec leurs propres parents, et aujourd’hui ils sont apatrides……..

Apatride?….OUI  mais Monsieur le Préfet vous avez décidé de les renvoyer en Azerbaïdjan …..

Je vous fais part de cette histoire parce qu’elle a bouleversé ma journée, et parce qu’elle marque une nouvelle étape dans ma propre existence………liberté, égalité, fraternité….

Difficile de transmettre ces valeurs aux enfants que je côtoie chaque jour au Centre Social et Culturel Jeanne Schlotterer de Lure et au Centre Social et Culturel Georges Taiclet de Luxeuil les Bains, quand elles n’ont plus de sens………….quand elles perdent le sens commun………

En fin de journée, J’ai pu enfin joindre par téléphone la famille KOTCHARIAN au centre de rétention de Metz et leur condition de rétention sont difficiles et ils sont effondrés.

Cette famille KOTCHARIAN,  est très bien intégrée,  les enfants sont scolarisés et ne parlent que le français……Et la petite Marcella que je connais très bien est un vrai rayon de soleil chaque mercredi, toujours de bonne humeur, impliquée dans ce qu’elle accomplit et brillante de surcroît, le petit rayon de soleil que notre belle république ne doit absolument pas briser ……….laissez la parmi nous avec ses frères et ses parents.

Monsieur le Préfet, par la présente je sollicite votre bienveillance et fais appel à votre sens de l’humanité et de la fraternité pour libérer mes amis, la Famille KOTCHARIAN, et faciliter leur retour sur Lure, car ils le méritent.

Pour ce qu’il nous reste d’humanité, et  peut être de fraternité ……..et peut être d’égalité…….et peut être de liberté……..et peut être de courage……….

Je vous prie d’accepter, Monsieur Le Préfet, l’expression de ma considération distinguée, et sincèrement de tout mon cœur, merci pour eux.

Catherine Corneli

La famille a été libérée vendredi 3 avril. Mais rien n’est gagné, la lutte doit continuer !

Président du Comité de soutien
Michel ANTONY  3 rue Labarbe, 70200 MAGNY VERNOIS (FRANCE)
Téléphone 09.62.51.02.57 – Télécopie : 03.84.62.91.65 – Portable 06.63.82.28.24
Courriel : Michel.Antony@wanadoo.fr

Sur le site Réseau Education Sans Frontières, pour signer en ligne une pétition en faveur de la famille Kotcharian :

http:/rest.info/p1095

Pour rappel

………………………

………………………

Le mois d’avril en question était celui de 2008, mais l’actualité demeure, et plus que jamais. Même si le ministre a changé depuis. D’ailleurs, les images datent des années 80 mais sont aujourd’hui encore notre quotidien, même si le costume a changé aussi.

Retrouvez la voix de Jeanne Moreau sur :

http://www.educationsansfrontieres.org/?article12981

et le manifeste des innombrables :

http://www.educationsansfrontieres.org/manifeste

Manifeste des innombrables

Toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irréguliers, d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 euros.

Article L622-1 CODE DE L’ENTREE ET DU SEJOUR DES ETRANGERS ET DU DROIT D’ASILE

Je déclare comme des milliers d’autres personnes résidant en France avoir soutenu, soutenir actuellement et/ou être prêt à soutenir un jeune majeur scolarisé, un enfant et sa famille, étranger privés du droit au séjour, pour leur permettre de poursuivre leur vie en France dans la dignité.

Au nom de l’Humanité, je continuerai à aider des personnes dites sans-papiers à faire face aux décisions arbitraires et brutales qui brisent leur avenir et violent leurs droits fondamentaux.

Je déclare refuser de me plier à des mesures indignes et inhumaines et agir ainsi, comme d’autres innombrables l’ont fait en d’autres périodes de l’histoire, en accord avec les principes du droit international qui protègent les migrants, les droits de l’enfant et la vie privée et familiale, comme avec les valeurs universelles de fraternité, d’égalité, de liberté et d’accueil dont se réclame notre République.

Publicités