Le rat du percepteur…

Posted on 9 septembre 2009

0


Il paraît que Monsieur S. est en train de normaliser le nain de jardin et que les banquiers suisses vont pouvoir faire de la délation. Mince, si l’on n’a plus le droit de planquer son argent en Suisse maintenant, où va le monde ? Et d’ailleurs, les suisses auraient déjà commencé, en livrant 3000 noms de fraudeurs au fisc français. Cherchons la petite bête !

Si l’on additionne les députés, les sénateurs, les ministres, les sous-ministres, les ex-ministres qui émargent toujours… on ne doit pas être loin des 3000 et s’il en manque un, il restera encore quelque chanteur de charme et ami de notre président. Le fisc n’ayant pas cité de noms, je ne cite personne !

Mais au fait, à quoi rime t-elle, cette annonce faite à grands coups de pompes ? On s’en fiche non, que le fisc retrouve quelques 3000 fraudeurs qui détournent leur fric de l’économie française pour se construire une cabane sur les bords du lac Léman.

Moi, si j’avais du fric, ce n’est pas dans l’économie française que je l’investirais. Même les Indiens n’en veulent plus de l’économie française, ou quand ils l’achètent, ce n’est que pour la démanteler – pardon, on dit plutôt délocaliser. D’où elle vient la paire de chaussettes que je me suis achetée ce matin ? De Montélimar ? Et bien non ! A Montélimar, ils viennent justement de la fermer, la dernière usine de chaussettes. Même les nougats seront bientôt fabriqués en Chine, et avec un peu d’arôme OGM dessus, personne ne fera la différence.

Alors franchement, ça rime à quoi ? Nous faire croire que l’état s’attaque enfin aux dérives du capitalisme ? Nous faire croire que le G20 va imposer aux brasseurs de fric d’en gagner un peu moins et de redistribuer le reste ? Nous faire croire que le MEDEF va courir au secours de la vendeuse de superette, licenciée parce qu’elle ne portait que de vieilles chaussettes françaises – et toutes trouées – pour n’avoir pas pu s’acheter les nouvelles paires chinoises qu’elle vend dans son rayon ?

Que l’on confonde un chameau et un dromadaire, passe encore… Mais il faudrait quand même cesser de prendre un lampiste pour le lampadaire !

Chez Auchan, ils n’attendent même plus que l’on ait la carte du parti pour licencier, ni même des chaussettes neuves. Je cite le Nouvel Obs : « Auchan accusé d’avoir licencié un futur syndiqué ». Tiens, il se remet à faire du social le Nouvel Obs ! Comme le gouvernement, la chasse aux mauvais riches !

C’est étrange comme le monde change lorsqu’on nous balance de la poudre aux yeux ! Allez donc le dire au futur syndiqué déjà licencié !

Bref, à part de pouvoir glisser encore un ministre au journal télévisé pour nous dire qu’il ne nous prend surtout pas pour des niais, mais qu’il s’attaque aux vrais sujets… Je ne vois pas à quoi ça rime !

D’ailleurs, il paraît que l’on a découvert un nouveau spécimen de rat géant – 82 centimètres, il mesure – dans le cratère d’un volcan de la jungle de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Pas étonnant qu’il se soit planqué le rat, avec toutes les sottises qu’on nous sert à table. Et il a intérêt de se planquer encore plus profond s’il veut préserver l’espèce !

Alors, si même les rats en ont marre des humains…

Et comme il faut bien faire semblant de réagir, les syndicats appellent à se mobiliser le 7 octobre. C’est ennuyeux pour les mères de familles, ça tombe un mercredi. Mais s’il fait beau, elles pourront amener les mômes, et ça fera plus de monde au comptage.

Au fait, qui paye la taxe carbone un jour de manif ? Parce qu’à s’époumoner tout l’après-midi, ils vont en dégager du carbone les râleurs ! Presque autant que les fraudeurs qui devront déménager leur pognon de Suisse vers les îles Crocodile.

Dis le rat, c’est pour quand la révolution !

Publicités