La burqa, ou pire…

Posted on 14 septembre 2009

1


On a fait il y a peu toute une polémique autour de la chanson et du clip « Sale Pute » d’Orelsan – polémique sans intérêt, du moins à mon sens, autour d’un texte somme toute assez banal, l’histoire d’un mec qui découvre sa copine au septième ciel avec un autre et qui se fait la rage dans un email !

Aucun intérêt, j’avais donc zapé. Il y a bien pire qui circule aujourd’hui sur internet !

Sous le titre « Beurettes occidentalisées – Remix Jackson », on peut entendre un rap de crécelles comme il y en a beaucoup et qu’a priori je n’écoute même pas. Mais comme je circule sur Daily Motion et que cela se déclenche tout seul, je suis bien obligé. Je vous livre un extrait des paroles :

« Dédicace à toutes les beurettes (sic) qui se la jouent occidentalisées… Elles s’appellent Samira, Rachida… Elles aiment sucer la queue des petits françois… »

Le reste me donne envie de vomir. Et j’ai longuement hésité avant de le publier. Je pense qu’il le faut néanmoins tant ce texte est porteur de rage, de mépris et de haine. Certains s’attaquent aujourd’hui à la burqa et à ceux qui l’imposent aux femmes. Or, ce n’est pas seulement une burqa que l’auteur de cette « chanson » veut imposer. Je vous laisseais penser par vous-mêmes, mais le clip a été effacé depuis.

http://www.dailymotion.com/swf/xafw17_beurettes-occidentalisees-remix-jac_music

Sous la chanson, un simple lien dont je cite la description : « Ce blog aura qu’un seul objectif : dénoncer la débauche de ses beurettes qui salissent l’honneur de leurs parents , montrer la gravité de ce phénomène qui grandit de plus en plus : la beurette rebelle. Celle qui renie ses valeurs , sa religion pour le confort occidental. Je ne vise pas les beurettes qui ont hériter le code des valeurs de leur parents et en font bon usage , je vise ces débauchées qui ont de beaux noms tel  » Fatima , Khalida  » , et qui salissent ces nobles noms de par leurs actes de vendues !

Outre quelques chansons de la même profondeur intellectuelle, on peut y lire un texte sur l’association « Ni putes, ni soumises » dont je ne cite qu’un extrait : « en gros : cet assoce, c est une sorte de machine, un peu comme dans les films de science fiction, et toute femme pudique qui entre dans cette machine ressort grosse pute quoi ! (…) j’ai qu une chose a leur repondre : vos gueules les salopes, j’ai envie de faire caca en écoutant du michel sardou. ciao les putes ! »

Je ne commente pas plus. De mentionner ce site, c’est déjà lui faire trop de publicité. Malheureusement, il existe, parmi beaucoup d’autres, et il a pour simple mérite, de par son incurie, de nous faire comprendre comment une négation de la pensée peut conduire à une négation pure et simple de l’humain.

Et désolé pour la révolution aujourd’hui, on verra demain !

Attention, danger !

Publicités