U-boat L-622-1 !

Posted on 16 octobre 2009

0


Monsieur Besson, Ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale, et du développement solidaire et incidemment secrétaire général adjoint de l’UMP, nous a proposé une belle mise au point, ce matin sur France Inter, à propos des expulsions, reconduites à la frontière et d’un certain article L-622-1 :

« D’abord, je n’ai pas promis ni juré, j’ai indiqué, et je le redis ce matin, qu’au moment où nous parlons, jamais en France, depuis 1945, aucune personne n’a été jamais été condamnée pour avoir simplement aidé en urgence une personne étrangère en situation irrégulière. Et donc ça se confirme : il y a parfois eu des interpellations, il y a même eu des jugements. Pour l’instant, aucun n’a jamais abouti à une condamnation ».

Bref, c’est clair, il n’y a jamais eu « pour l’instant »… Ce qui signifie sans doute : attention à la fessée, maintenant il va y avoir !… Alors j’écoute la suite :

« Par ailleurs il faut dire les choses simplement, si vous aidez, Monsieur, un étranger en situation irrégulière et que vous le recevez, par exemple, trois jours chez vous et que vous l’aidez, vous lui donnez à manger, vous l’hébergez etc., vous ne risquez strictement rien. Si vous le recevez trois ans chez vous, en sachant pertinemment qu’il est en situation irrégulière, oui vous êtes passible du désormais fameux article L 622-1. Entre les deux, il y a une marge de manoeuvre que je suis en train d’essayer d’explorer avec des associations, pour voir où s’arrête exactement l’action humanitaire et où on peut être suspecté d’entrer dans (inaudible, mais on suppose illégalité) »

Merci Monsieur Besson de nous dire les choses « simplement », nous sommes en effet des « petits »… et avons besoin d’explications simples !

Je résume donc, pour faire encore plus « simple » : pour trois jours, vous « ne risquez strictement rien », pour trois ans, vous êtes passible de prison, mais entre les deux, il y a une marge de manoeuvre… Laquelle, on ne sait pas, Monsieur la discute, mais la marge est large… C’est le moins que l’on puisse dire ! Alors admettons que l’on coupe la « marge » en deux, cela donne un an et demi, et je pose une petite question à Monsieur le ministre : si j’héberge un « irrégulier » pendant un an et demi, je risque quoi ? Et lui, que risque-t-il ?

Et juste une petite précision : entre trois jours et trois ans, il y a une très légère différence de 1092 jours – sans compter les années bissextiles !

Je sais, Monsieur le ministre, votre collègue des sports me l’a très clairement fait comprendre, je suis un béotien et il faut m’aider à mettre les points sur les « i », ne sachant pas les mettre seul. D’ailleurs, vous-même, vous vous posez la question de savoir « où s’arrête l’action humanitaire ? »… N’ai-je donc pas le droit de me la poser aussi ?

Ceci-dit, comme il va m’être assez difficile de compter jusqu’à 1092 uniquement avec mes doigts, je me pose la question quand même : « où s’arrête l’action humanitaire » ? Mais je n’y répond pas… Comme si l’action humanitaire pouvait et devait s’arrêter quelque part !

D’ailleurs, il paraît que, par souci humanitaire, la France ne reconduit « jamais à la frontière aucun mineur isolé », ce qui est l’indice d’une démocratie ! Mais évidemment ! Ca fait plus de monde, lorsqu’on reconduit le mineur avec toute sa famille !

A force de cumuler les mandats, de changer de poste comme de chaussettes, et de nous donner des petites leçons de choses, certains ministres feraient peut-être bien de réapprendre la géographie spatiale, ou, pourquoi pas, la géographie sidérale :

« Actuellement, nous proposons une multitude de variétés de graines cannabis, allant des classiques d’hier (mais très fameuses!), aux tout nouveaux hybrides qui surprendront et feront les délices des passionnés d’herbe les plus expérimentés.
Quelle que soit la variété de graine de cannabis S… S… que vous avez choisie, vous êtes maintenant en possession d’une génétique remarquable qui a le potentiel de produire du cannabis médicinal de haute qualité. »

Et bien oui, on trouve même du cannabis OGM sur le net. Et sur le site, on peut aussi acheter des T-shirts. Je ne vous donnerai pas l’adresse, mais, elle n’est pas difficile à trouver ! Et cela coûte moins cher que d’acheter une photo de Carla Bruni nue aux enchères, ou d’affréter des charters humanitaires…

P.S. Pourriez-vous m’indiquer le prix d’un charter pour la Béotie ?

Au fait, savez-vous ce qu’est une année anomalistique ? Moi nous plus ! Mais il paraît que c’est la durée entre deux passages successifs de la terre à son périhélie. Et comme je n’y comprend rien, je laisse le soin de nous éclairer à nos chers ministres de la science infuse.

Brigitte Fontaine et Katherine, à écouter sur l’album Prohibition.

Dépêchez-vous, les charters sont pleins, il n’y aura pas de place pour tout le monde !

Dis l’anomalistique, c’est pour quand la révolution !

….

Publicités
Tagué: