Vive la télé réalité…

Posted on 15 janvier 2010

0


Je n’ai pas suivi le match Besson-Le Pen d’hier. Rien à faire de savoir lequel des deux fera oeuvre d’humanité. Surtout après l’annonce faite par Monsieur Besson qu’il n’y aura pas d’expulsion vers Haïti… pour cause de séïsme !

« Je commence à croire qu’il y a une passion pour la haute politique, indépendante de son contenu, comme il y a un goût de l’amour qui se satisfait de n’importe quelle femme ».

Je tire cette phrase du journal « intime » que Léon Werth écrivait pendant l’occupation. Et il parlait d’un ex marxiste ayant adhéré à la politique de collaboration. C’était en décembre 1940 ! N’y voyez surtout aucune analogie !

Oui, il y a sans doute une passion aveugle pour la « haute » politique, mais contrairement à l’amour, une passion qui se satisfait d’elle même. En langage d’amour, on appelle cela l’onanisme.

Mais il doit y avoir aussi une passion pour la « basse » politique. Ainsi après que l’UMP ait racolé David Douillet, c’est au P.S. de nous sortir un champion olympique de son chapeau en la personne de Gwendal Peizerat. Le patineur sera en effet en septième position sur sa liste pour les régionales dans le Rhône.

Et Monsieur Queyranne, tête de liste, de nous informer que le parti socialiste n’est pas « un parti sclérosé », mais appelé « à s’ouvrir » et que le patineur « a montré par le passé combien il était un gagneur. Sa discipline exige beaucoup de travail, de maîtrise et en même temps beaucoup d’élégance. »

Pourquoi pas ! D’ailleurs, comme Gwendal Peizerat se présente nu devant nous et que l’on apprend qu’il va participer aussi à l’émission Kohl-Lanta. Que l’on apprend qu’il a 37 ans et qu’il a pris conscience depuis six ans (seulement) de l’importance de la politique menée par les collectivités… « pour faire avancer directement (euh) le bien du grand public… » On est en droit de se demander s’il y a une grande différence entre un match Besson-Le Pen sur France 2 et une télé réalité de tf1.

Je ne connaissait pas Kohl-Lanta, mais il y a même un site officiel, où l’on apprend que Gwendal a été fait chevalier de la légion d’honneur en 2003. Et tous les partis politiques devraient le consulter afin d’y puiser leur champion, outre le patineur la prochaine série nous offrira un champion du monde et d’Europe de foot, un champion olympique de judo (non, pas Douillet), une championne du monde de boxe… Et même une vice championne de France de triple saut. Mais on ne sait pas si elle fait aussi la pirouette.

Dis pirouette, c’est pour quand la révolution !

Publicités