Un monde désormais…

Posted on 18 février 2010

0


Un monde désormais sans modèles !

J’étais en train d’écrire un truc d’après la lettre que Michel Onfray écrivait à notre président en novembre 2009 à propos (notamment) de la panthéonisation d’Albert Camus, que je voulais intituler « Un monde désormais sans modèles ». Une simple phrase tirée de cette lettre, mais à méditer.

Et bip !

Je ne sais pas pourquoi, mais depuis que je suis sur Facebook, mon ordinateur s’amuse à faire bip, blop, blup… Enfin, des bruits incongrus de ce genre, dès que je reçois un message.

CQFD, j’avais bien reçu un message. Et comme il m’arrive de Libération (Oui, le journal !). Je me dis que ce doit être sérieux, et je l’ouvre.

Ceci-dit, j’aurais dû faire un peu gaffe à la vue du titre du message : « Avec Libération et Points Communs, essayez la rencontre par affinités culturelles ». Mea cupla, je ne l’ai lu qu’ensuite.

Et je tombe sur…

Et je tombe un peu sur le cul, ce message venant de la part de Libération (Oui, le journal de « gauche » !).

Créer… Partagez… Et uniquement pour quoi… Rencontrer…

On commence évidemment par les filles, ce doit toujours être racoleur !

Bref, une couverture culturelle pour un site de rencontres.

En soi, qu’ai-je à dire ? Rien ! Si cela venait du Parisien ou de France Soir, je ne l’aurai peut être pas ouvert. En tout cas, cela ne m’aurait pas choqué. Et vu que mon engin doit mesurer au moins 250 mètres à force de recevoir des spams « cul-turels »… Crac-Boum… Et pourquoi pas !

Mais cela vient de Libération (oui, le journal prétendu de gauche !), et je hurle… Et je crie « Non, c’est quoi ce bordel ! » C’est quoi ce monde où un journal « de gauche » m’envoie une pub pour un site de rencontres qu’il masque sous un aspect culturel !

Il y a des jours où j’ai envie de dire « non » – et je dois le dire – bien pire que ça !

Mais je me reprends…

« Un monde désormais sans modèles ». Bien oui !

Désolé Monsieur Onfray, j’ai totalement dévié de mon sujet, la suite sera pour un autre jour. Mais vous aviez raison quand même… et partout aujourd’hui.

De droite à gauche, le monde est bel et bien sans modèles, sans aucune pensée, sans scrupules aussi, uniquement pour faire de la vente ou du « parle de moi autrement je n’existe pas ! »

P.S. Désolé, on me signale que j’ai fait une impasse. Il y a désormais un « Top » modèle à l’Elysée ! Ben oui, j’avais oublié. Pas étonnant que la rencontre soit  à l’affiche (surtout et) Partout !

Dis le Top, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol