Poisson d’avril : la droite passe à gauche !

Posted on 1 avril 2010

1


Je ne suis pas un adepte de Monsieur Mélenchon et de son front de gâche qui ne propose rien d’autre que de « révolutionner notre mode de développement », c’est à dire, de ne rien faire d’autre que de dire au MEDF, « soyez un peu plus équitables, s’il vous plaît et nous ne descendrons plus dans la rue ».

D’ailleurs, lorsque ce Monsieur s’en prend aux journalistes, ça ressemble un peu aux bonnes vieilles méthodes d’un certain Georges Marchais. Un bouffon pourtant très médiatique, mais durant le règne duquel le parti communiste est passé de première force de la gauche à un quasi néant.

Bref, passons… Ceci-dit, lorsque j’entends au journal de France 2 parler « d’un certaine droite qui parle comme la gauche ». Je me pose quelques questions sur le niveau culturel de certains journalistes. Il me semble en effet, et depuis longtemps, que c’est plutôt une certaine gauche qui parle comme la droite !

Remplacer notre Nicolas vénéré par Monsieur Strauss-Kahn… Pourquoi pas ! C’est à la mode dans les sondages en ce moment… Mais à mon sens, cela reviendrait à faire du pareil au même, la politique du MEDEF.

Mais comme il paraît que c’est bien la droite qui parle comme la gauche (version officielle donné par le service public), je lis dans Le Monde : « Treize députés UMP appellent à « suspendre le bouclier fiscal pour redonner du sens à la politique ».

Et il s’agit en effet d’un appel lancé par 13 députés UMP, dont, je dois l’avouer, je ne connais personne. Mais dont je cite la fin qui résume à peu près le reste :

« la fiscalité peut être un outil d’équité. C’est pourquoi nous demandons la suspension du bouclier fiscal et déposerons à cet effet une proposition de loi. Voilà longtemps que notre pays entretient un rapport particulier à la politique en lui demandant du sens. Aujourd’hui, trop de Français ne perçoivent plus ce sens qui appelle à vivre ensemble, à construire un avenir commun. Dans une société qui s’émiette et se fragilise dangereusement, donnons des signes pour redonner du sens. »

En effet, cela pourrait être le langage d’une certaine gôche, celle qui parle depuis longtemps le langage de la droite. Mais c’est mieux que rien !

Alors comme nous sommes le 1er avril, je lance un poisson : Et si la droite passait à gauche (pardon, à gôche) !

Oui, je sais, il s’agit vraiment d’un poisson, ils ne sont que 13 à réclamer la fin du bouclier fiscal, et en plus, ce sont des illustres inconnus. Du coup, je regarde sur le site du premier signataire, Jean-Paul Anciaux, député de Saône et Loire, et dans sa biographie, l’on indique que sa profession est « technicien qualiticien ». C’est joli ce truc, je ne savais même pas que cela existait ! Il doit être diplômé es qualités, notre député… Bonne qualification pour parler du bouclier fiscal !

Et j’en prends un autre au hasard, Marc Bernier, député de Mayenne, lui, il est chirurgien dentiste… Je ne connais pas l’origine de l’expression « menteur comme un arracheur de dents »…

Mais décidément, ma petite note du 1er avril risque fort de n’être qu’un poisson…

P.S. Sur le blog de Monsieur Mélenchon, on peut lire : « Une certaine caste médiatique se déchaîne contre moi! J’ai commis le crime de lèse vache sacrée. Je suis donc mis au pilori médiatique. Il est  vrai qu’a force de dénoncer les méthodes d’Arlette Chabot, je devais m’attendre à une réplique de la confrérie des griots. C’est fait!  »

C’est encore mieux que du Georges Marchais.

Et un autre poisson d’avril : si le mot police s’écrivait avec des fleurs…

Dis poisson, c’est pour quand la révolution !

Publicités