La télé-police !

Posted on 7 avril 2010

1


On connaissait depuis longtemps la télé-poubelle, aujourd’hui, il existe la télé-police ! Et c’est peut-être aussi cela qu’on appelle (chez certains) le service public !

A ne pas voir ce soir, donc… Les infiltrés, une émission (sordide) produite par France 2 et l’agence Capa qui prétexte du fait-divers pour ne faire que de l’audimat (et du fric), en jouant sur l’insécurité, la peur, et tous ces petits fantasmes (imbéciles) qui nourrissent notre quotidien de haine, d’exclusion – et ne font au final que le jeu de l’extrême droite. (Mais qui sont pourtant bien utiles aux politiques, de droite comme de gauche…)Le fait divers transformé en Une de l’actualité, on sait que cela fonctionne et que cela rapporte, et ce n’est pas une nouveauté. En presse écrite, c’est ce qui a fait le fond de commerce de journaux tels Le Parisien, France Soir… et bien d’autres, jusqu’à Détective ou Minute. Mais à côté, il existait (et vaguement encore aujourd’hui) des journaux dont le commerce était avant tout l’analyse – du Monde au Figaro en passant par Libération ou l’Huma.

En télévision, on peut l’admettre des chaînes privées. Après tout le but premier est d’y faire du commerce (et du fric). Mais doit-on l’admettre du service public ? Je pose simplement la question.

J’ai regardé hier les journaux de France 3 et France 2. Ouverture sur un fait divers : un mort dans le métro !

Loin de moi l’idée de dire que ce fait ne soit pas déplorable, surtout au vu des circonstances, ni que l’on ne doive en parler. Mais de là à en faire la Une !… Est-ce cela qui fait tourner le monde ? Il ne me semble pas pourtant. Mais il faut croire que oui, pour certains journalistes… Et pas que les journalistes d’ailleurs.

« La peur doit changer de camp ! » Non, ce n’est pas un bon mot de Georges Marchais, ce sont les propos d’un certain Pierre Charon, conseiller en communication de Nicolas Sarkozy. Propos tenus en regard de l’attitude de la presse face aux rumeurs concernant une éventuelle séparation du couple Sarkozy-Bruni.

Désolé, mais personnellement je n’en ai rien à secouer des histoires de zezette du couple Sarkozy-Bruni. Cela ne regarde qu’eux, et ne relève que de l’insignifiance – à la limite, du simple fait-divers ! Mais de là à nous balancer la peur entre les dents pour une histoire sans intérêt… Pourquoi pas le couteau non plus !

Désolé encore, mais lorsque je vois que la mort d’un mec dans le métro fait la Une des journaux télévisés, je ne m’étonne pas que la rumeur sur le couple Bruni-Sarkozy fasse la Une de toute la presse ! Précisément, cela n’est pas ça qui fait tourner le monde, et justement, de le mettre au premier plan, nous permet peut être de ne pas penser l’essentiel, de ne penser que touche-zezette, ou de ne rien penser du tout, mais surtout pas à ce qui fait mal.

Du coup, je comprends même pourquoi monsieur Charon nous aboie à la peur à propos de zezette-fait-mal ! Oui, la peur, ça donne tout de suite un peu de poivre à une petite histoire de cul, et ça booste l’audimat ! Tonton Marx nous disait, la religion est l’opium du peuple, aujourd’hui, c’est l’audimat qui est l’opium du peuple, une sorte de course à l’échalote vers le plus vide du vide.

Bref ! Comme on dit chez moi, on finit par s’en mordre la queue ! Un mec se fait balancer sous le métro, il y a du zizi-pan-pan à la Une, et c’est bientôt la fin du monde… Ou, comme l’on dirait chez certains zintellectuels, on en arrive toujours au point zéro : Circulez, il n’y a rien à voir, il n’y a rien à penser… Mais c’est cela que vous devez penser ! Autrement, c’est le coup de bâton ! La chaussure à clous dans le cul ! Et la peur

Quoi d’étonnant dès lors, que l’on nous balance du Sarkozy à toutes les sauces. A force, on va finir par savoir combien de fois par nuit il va pisser. Ce qui est d’un intérêt exceptionnel, certes !…

Et pourquoi donc n’y aurait-il pas des infiltrés chez le couple S-B ? Et Jésus revenant en papamobile, ça donnerait la Une de quoi ? D’ailleurs, juste après le journal de France 3, j’ai vu une publicité pour pour un détachant, où une fille avait ses règles… entre les seins ! Ou encore, une bagnole qui se transforme en missile pour me faire bander !

Et ceci n’est qu’un résumé… Mais à force de nous prendre pour des demeurés, on ne se demande même plus qui, et où sont les demeurés… On gobe, ou l’on suit, selon que l’on a vocation à être mouche ou mouton.

Je sais, il semblerait peut-être que je m’éloigne de mon sujet : télé-police, télé-poubelle et infiltrés. Mais non !

« La peur doit changer de camp ! » Monsieur Charon n’a même pas eu besoin de l’inventer.

Aujourd’hui, la peur n’a plus de camp ! Mais ce n’est pas vraiment nouveau, la peur conduit généralement au non-sens, et souvent à la délation.

Ainsi, lorsqu’un « journaliste », après avoir réalisé un sujet sur la pédophilie pour l’émission Les infiltrés de France 2 (pour faire « journaliste », mais aussi parce que cela rapporte beaucoup), va dénoncer les sujets de son film à la police, cela ne m’étonne pas le moins du monde. S’il avait vu Jésus en papamobile tenter de fourvoyer Madame Bruni dans le dos de son époux… il aurait sans doute fait de même… à moins d’avoir pris Jésus pour un extra-terrestre, auquel cas il aurait pu faire un scoop.

Et je n’irai surtout pas voir son reportage (ce qui ne changera rien à son salaire et à ses droits « d’auteur »), de peur d’être moi aussi contaminé par la peur. Oui, la peur… Et le salaire de la peur, cela donnerait quoi de nos jours ? Bien plus en tout cas qu’un salaire de flic !

Mais cela pose quand même quelques interrogations sur l’éthique de certains journalistes aujourd’hui, et, surtout, sur une éthique bien plus profonde, celle de l’humain en tant qu’homme :

Oui, pourquoi l’homme, pour se faire passer pour humain, a-t-il besoin de se faire passer pour flic ? Se faire passer pour un flic et se faire peur ? Ou peur aux autres ? Ou peur à quoi ?…

Juste pour finir aujourd’hui : « Pour que la peur change de camp, il fallait qu’il y ait une procédure judiciaire. Maintenant, on va voir s’il n’y a pas une espèce de complot organisé, avec des mouvements financiers, pourquoi pas. »

C’est encore du Pierre Charon ! Et je sais, je sors la phrase de son contexte, mais sortez la, et justement…

LA PEUR… il y a même un complot derrière… Et selon le même, il y a douze apôtres chez les conseillers de l’Elysée… Cherchons donc où se trouve Juda(s)…

A suivre, ce sera mon complot du jour….

Et pour Mémoire, une charte des journalistes, à méditer, mais qui (malheureusement) ne semble plus avoir grand sens aujourd’hui :

La charte des devoirs professionnels des journalistes français
Un journaliste, digne de ce nom,

– prend la responsabilité de tous ses écrits, même anonymes ;
– tient la calomnie, les accusations sans preuves, l’altération des documents, la déformation des faits, le mensonge pour les plus graves fautes professionnelles ;
– ne reconnaît que la juridiction de ses pairs, souveraine en matière d’honneur professionnel ;
– n’accepte que des missions compatibles avec la dignité professionnelle ;
– s’interdit d’invoquer un titre ou une qualité imaginaires, d’user de moyens déloyaux pour obtenir une information ou surprendre la bonne foi de quiconque ;
– ne touche pas d’argent dans un service public ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ; 
- ne signe pas de son nom des articles de réclame commerciale ou financière ;
– ne commet aucun plagiat, cite les confrères dont il reproduit un texte quelconque ;
– ne sollicite pas la place d’un confrère, ni ne provoque son renvoi en offrant de travailler à des conditions inférieures ;
– garde le secret professionnel ; 
- n’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ; 
- revendique la liberté de publier honnêtement ses informations ; 
- tient le scrupule et le souci de la justice pour des règles premières ; 
- ne confond pas son rôle avec celui du policier.

Paris, Juillet 1918 – révisée en janvier 1938, toujours valable sur le site du Syndicat National des Journalistes.

Dis complot, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol