De la surpopulation du mouton…

Posted on 13 juillet 2010

1


Cette fois, ça y est, après trois ans de papotage, pardon, de patronage, notre Vénéré nous a enfin dévoilé sa face cachée :

Travailler plus pour gagner plus ? Non ! Faut pas zexagérer, c’est la crise ! Mais « pour sauver l’entreprise », oui ! C’est comme ça qu’on sortira de la crise !

Et l’on entend parler de supprimer le cumul des mandats ! Il faudrait peut-être commencer par ceux de notre Vénéré qui, c’est officiel depuis hier soir, cumule la présidence de l’Etat avec celle du MEDEF… Et j’aillais oublier celle de la blanchisserie nationale…

Bref, c’est l’été, c’est même canicule, et il paraît que cette année il n’y aura pas 15.000 morts. Non, cette fois, les vieux sont bien protégés, on les sort de l’hospice pour les mettre à l’usine. Là au moins, les machines ventilent. Et c’est tout bénéfice pour les retraites.

Bien si, il paraît que le régime des retraites doit être équilibré à l’horizon 2020, voire « bénéficiaire »… Décidément, notre Vénéré chanoine a vraiment le culte de l’entreprise.

Bref, passons, ça me rend glauque cette politique de quincaillier, pardon, de quinquagénaire.

Et tiens, je cherchais quincaillier dans mon Larousse, et je tombe sur « quintolet », une figure sacrement difficile à exécuter qui consiste à grouper cinq notes surmontées du chiffre cinq, de telle sorte qu’elles valent quatre ou six notes de la même figure rythmique… Tout l’art du truc consiste à bien choisir entre le quatre ou le six, et à ne pas compter sur les années bissextiles pour vous aider.

Bien il va falloir en aligner des quintolets, pour rendre le régime de bananes, pardon des retraites « bénéficiaire » en 2020. Et mince, 2020, c’est peut être une année bissextile, un jour de plus de retraites à payer… Et tout le château de cartes s’écroule.

Mais non ! Je plaisante ! Tiens, il a vraiment des idées géniales notre Vénéré. Il n’a pas cessé de nous démontrer que, si tout le monde le fait… donc, nous devons le faire ! Ca c’est original, non ?

Vous connaissez l’histoire du troupeau de moutons près de la falaise ? Il y en a un qui saute, et hop, tout le monde y va gaiement… même le berger ! Bon, il ne faut pas trop regarder en bas de la falaise ensuite, c’est crado et plein de sang partout… Mais c’est un bon remède pour lutter contre la surpopulation du mouton.

Non, je ne vous ferai pas le coup du troupeau de vieux près de la falaise. En tout jeune quinquagénaire que je suis, je fais déjà partie du troupeau qui saute… « Les quinquagénaires doivent rester plus longtemps au travail »… Moi, je suis tout à fait d’accord pour bosser jusqu’à minuit, mais si je commence à 10 heures du soir.

Il est vrai qu’avec ses « moi je » à répétition, il parlait peut-être pour lui notre Vénéré quinquagénaire…

Je me suis fait une petite fiction hier, celle d’un empereur (je vous laisse deviner qui) dont le règne se terminait en 2040, à l’âge de 85 ans… Evidemment, il n’y a pas de retraite pour un empereur, en dehors de Warteloo, de l’île d’Elbe, ou de la mort… Et bien moi, je n’ai aucune envie d’être empereur, ni de sucrer mes fraises sur ma manivelle jusqu’à 85 ans. Elle serait vraiment trop morne ma plaine ! Il faut bien le dire, je préfère nettement le coup du troupeau près de la falaise.

Et tiens, c’est 14 juillet demain. On ne pourrait pas mettre les militaires près de la falaise, plutôt que sur les Champs Elysées. Le premier qui saute a droit aux honneurs de la France, à une décoration en chocolat, et même à une bise de notre Vénéré, à titre posthume.

Et il a même droit à une médaille d’honneur pour avoir sauvé l’entreprise retraite…

Bon, promis, demain, je me fais un boobquake pendant le défilé. Ca, au moins, ça ventile…

Vous vous rappelez le booquake ? Oui, un tremblement de nichons (désolé, mais c’est une traduction littérale) inventé par une étudiante américaine en réponse à un certain ayatollah iranien selon qui, « beaucoup de femmes mal habillées corrompent les jeunes » ce qui provoque une « augmentation des relations sexuelles illicites (qui) accroît le nombre des tremblements de terre ».

Et allez hop ! Un petit coup de boobquake sur les Champs Elysées, histoire de voir si cela augmente les relations sexuelles et les tremblements de terre qui vont avec… Et si ça marche, pas besoin de falaise…

Mais au fait, c’était 12 juillet hier, et le 12 juillet 1790 l’Assemblée constituante adoptait la constitution civile du clergé, les curés paroissiaux devenaient des fonctionnaires publics. Et bien, c’était nul ce truc, l’Etat devait non seulement les payer, mais payer leurs retraites. Du coup, on les a recuréisés quatre ans plus tard.

Et tiens, le 12 juillet 1960, c’était l’indépendance du Dahomey (aujourd’hui Bénin), du Niger, de la Haute Volta (aujourd’hui Burkina Faso), de la Côte d’Ivoire, du Tchad, de la Centrafrique et du Congo… et le début de la francafrique, dénommée également francafric, dont certains militaires vont aussi parader sur les Champs Elysées demain…

Alors, oui ! Moi, demain, je fais un boobquake… et pas trop loin de la falaise, quand même, pour voir si ça tombe… Et c’est quoi qui tombe ? Ben les moutons pardi ! Le militaire, lui, lorsqu’il tombe de la falaise, il emporte son parachute… Le banquier aussi, mais il n’est pas de la même couleur !

Quoi ? Il est noir le banquier ?

Mais non ! Il est suisse. C’est son parachute qui est doré… Et il se fiche pas mal de l’âge de la retraite…

Et pour la blanchisserie nationale, quelques nouvelles révélations encore, à lire sur le Nouvel Obs, mais chut, il ne faut surtout pas le répéter

P.S. Et dans la rubrique « moi je sais tout, moi je vous dis tout », il paraît que la France est « avec la Suède, le pays d’europe où les impôts sont les plus élevés ». Ben non, la Suède n’est que seconde après le Danemark, et la France quatrième après la Belgique. Sont vraiment nuls ces français !

Dis lessive, c’est quand que tu laves plus blanc !

Et tiens, un ch’ti coup de boobquake pour finir

Advertisements
Posted in: Bof Bof...