La corrida du canari…

Posted on 29 juillet 2010

0


J’avais envie de parler d’une bonne nouvelle aujourd’hui, l’abolition de la peine de mort du toro en Catalogne, par exemple, le cocorico français au 100 mètres de Barcelone, les six heures de perquisition chez… ou, Plastic Bertrand n’a pas chanté « ça plane pour moi »… Une histoire de bestioles quoi. J’ai même failli vous faire une conversation entre un taureau catalan et un ours slovène, ou un petit traité sur l’art du chant du canari… Mais en fait de blague, je suis plutôt tombé sur un panaris.

« Communiqué faisant suite à la réunion ministérielle de ce jour sur la situation des gens du voyage et des Roms », ça s’appelle, le truc.

Rien de bien méchant en soi, plutôt rassurant même. On y apprend en effet que « Les gens du voyage ont les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs que tout citoyen français. » On ne dit pas qu’en plus des bons citoyens, ils ont une jolie carte de circulation.

Passons, l’essentiel est de tout mettre « en œuvre pour éviter le risque d’un amalgame injuste entre les délinquants (de Saint Aignan) et la majorité des gens du voyage qui ne demandent qu’à vivre en paix et dans le respect de l’ordre républicain. »

Mais on connaît la jovialité de notre Vénéré en matière de délinquance, et comme depuis quelques jours j’ai une pub qui pagine au dessus de mes textes, « Découvrez le décodeur de mimiques », l’apprenti linguiste que je fus va tenter un petit décodage sémantique.

Ainsi, juste après avoir souhaité tout mettre en œuvre pour éviter l’amalgame entre « délinquants » et la « majorité des gens du voyage ». Les « délinquants » sont clairement désignés :

« Le Président de la République, en outre, a jugé totalement inadmissible la situation de non droit qui caractérise les populations Roms, venus d’Europe de l’Est, sur le territoire français. 200 campements illégaux ont été ainsi recensés, sources de trafics illicites, de conditions de vie profondément indignes, d’exploitation des enfants à des fins de mendicité, de prostitution ou de délinquance. »

Et dans le paragraphe suivant : « Le chef de l’Etat a également demandé au Gouvernement de procéder à la reconduite à la frontière des ressortissants d’Europe orientale en situation irrégulière en France. »

Et plus clairement encore, sont ensuite visés les « ressortissants roumains » mais aussi « bulgares« .

Bref, je ne commenterai pas les actions que le gouvernement s’apprête à mettre en œuvre, toutes les organisations humanitaires l’ont déjà fait. Mais une phrase me choque que personne ne semble avoir relevée, mais qui dénote pourtant de la manière dont l’Elysée se pense être au dessus de tout :

« A la demande du chef de l’Etat, l’autorisation de ratifier une convention entre la France et la Roumanie permettant de raccompagner dans leur pays les mineurs isolés roumains — souvent exploités dans le cadre de trafics criminels — sera votée par l’Assemblée nationale dès le début de l’automne. »

Il me semblait que dans notre démocratie, les lois étaient « soumises » à l’Assemblée, dont le rôle consistait précisément à les examiner avant de voter pour ou contre.

Mais la phraséologie élyséenne ayant quelques notions des raccourcis, cette autorisation d’expulser les mineurs « sera votée par l’Assemblée« . Il s’agit d’un fait, on pourrait aussi dire d’un acquis.

Et certes, l’Assemblée actuelle est majoritairement acquise à notre Vénéré aujourd’hui, mais c’est faire bien peu de cas de son rôle. Et si j’étais député, même UMPiste, il me semble que je hurlerais à la mort.

Bref, nos villes sont propres, la pluie les a lavées, l’indice de pollution n’y est plus que de 5 sur 10…Plastic Bertrand n’a pas chanté « Ca plane pour moi », les taureaux catalans vont préserver leurs …ouilles… Et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles…

En 2009, près de 10.000 roms ont été « reconduits » hors des frontières de France, soit environ un tiers des reconduites à la frontière !

Dis l’indice, c’est pour quand la révolution !

Publicités