Humain à vendre point com ? Si ça existe vraiment !

Posted on 14 septembre 2010

1


« C’est une bulle d’hypocrisie », ou encore, « La France est un grand pays souverain. On n’est pas à l’école. Nous appliquons notre loi », et encore mieux, « Je n’ai pas l’intention d’être traité, au nom de la France, comme un petit garçon ». Ce sont quelques uns des bons mots de Pierre Lelouche, notre secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes.

Il y a quelques jours en effet, le parlement européen adoptait une résolution condamnant ouvertement la politique de notre gouvernement vis à vis des roms. Les réactions furent à l’image de ce que l’on attendait. Non mais, de quoi je me mêle… Je suis un grand garçon, moi !

Mouais ! Donc, je ne vous parlerai pas aujourd’hui du coefficient intellectuel de la grenouille à bosse, ni de l’âge mental de sa cousine la tortue crapaud – si, ça doit bien exister quelque part ! Mais de « la honte » et je vous fais une rubrique paupaul, pardon, une rubrique people aujourd’hui.

Si pour Monsieur Galouzeau de Villepin, la politque actuelle d’expulsion est « une tache de honte » sur notre drapeau. Si Martine Aubry a dénoncé « un été de la honte pour la France ». Si les Verts ont parlé de « ces expulsions de la honte »… Et j’en passe.

Aujourd’hui, c’est à Viviane Reding, commissaire à la Justice et aux Droits des Citoyens de la Commission européenne de parler de « honte » et de demander l’ouverture d’une procédure d’infraction à la législation de l’Union européenne contre la France pour transposition insuffisante d’une directive européenne sur la libre circulation de citoyens européens et « application discriminatoire » de ce texte.

Mais la honte, ce n’est sans doute pas un sentiment partagé par tous. Tiens, pour Bernard Valéro, par exemple, porte parole du ministère des Affaires étrangères, « L’heure n’est pas à la polémique, n’est pas aux déclarations de ce type. L’heure est au travail en faveur de la population rom » (sic). Pour ceux qui n’ont jamais pris l’avion, certes !

Ou pour Jean-François Copé, qui « regrette beaucoup »… Mais non ! Evidemment ! Ce qu’il regrette c’est que la Commission européenne lance une procédure contre la France…

Ou encore pour Eric Besson, selon qui « La France n’a procédé à aucune reconduite volontaire ou forcée sur une base ethnique ».

Bref, en cherchant à en savoir un peu plus sur Gogole, je suis tombé sur lahonte.fr. C’est un site qui vous propose « de partager les plus grosses hontes que vous avez vécues ». Non, loin de moi l’idée de demander à nos politiques de nous faire partager les leurs… Mais entre l’histoire d’un mec qui tombe d’un arbre pour draguer une fille, celle d’une fille qui exhibe le trou de… son pantalon en faisant du roller, celle d’une autre qui… tu te barbes sacrement au bout de cinq minutes. Un peu comme avec la politique en ce moment.

Je suis donc allé voir sur Wikimachin qui m’explique que la honte est un sentiment complexe, qu’elle a une dimension sociale, secrète, narcissique, corporelle et spirituelle. Et qu’elle peut même avoir des aspects positifs et négatifs. Et comme synonymes, Wikitruc nous propose humiliation, déshonneur, ignominie, infamie, opprobre, turpitude, affront, flétrissure, abjection, bassesse, remords, embarras, gêne, culpabilité, repentir, regret, vergogne, pudeur, scrupule. Bref, aucun rapport avec la honte en politique…

Je vais voir ensuite sur un guide des émotions. Là au moins, ce doit être sérieux, c’est écrit par une psychologue spécialiste des ressources en développement. Et j’y apprends que la honte est une émotion mixte, et que c’est la version sociale de la culpabilité. Voilà au moins qui devrait réduire la liste des synonymes. Elle ne nous en donne même pas, d’ailleurs, madame la psychologue.

J’ai donc failli revenir à mes grenouilles à bosses et mes tortues crapaud, quand je suis tombé sur une citation de Décaméron de Boccace, « mener grand bruit à propos d’une offense reçue n’en diminue pas la douleur, mais en accroît la honte ». Bon, celle-là, je vous laisse le soin d’en penser ce que vous en voulez.

Moi, je retourne bien vite à mes grenouilles.

Et sans aucun rapport, quoi que… Je suis tombé sur une drôle de publicité. HumainAVendre.com, ça s’appelle ! On peut y lire :

« Non HumainAVendre.com n’est pas un site d’esclavage ! N’avez vous jamais voulu savoir combien vous valez d’euros ? C’est le moment de le savoir, avec HumainAVendre.com vous serez jugés sur vos critères physiques, mentaux, votre cadre de vie, votre comportement et même vos croyances !
Bien entendu cela n’a rien de scientifique et le résultat dépend entièrement des réponses que vous ferez sur le site, alors soyez le plus « honnête » possible. »

Si vous êtes rom actuellement, inutile de vous rendre sur ce site. Votre prix est déjà fixé par le ministère des charters, pardon, de l’aide au retour humanitaire. 300 euros, c’est le prix de cette « aide » pour un adulte, et 100 euros pour un enfant.

Décidément, j’aurais mieux fait de m’occuper des bosses de mes grenouilles aujourd’hui.

A lire justement, « Mourir de dire, la honte », de Boris Cyrulnik, et en avant première une interview du Monsieur sur Elle.

Dis la honte ! Bien oui, c’est pour quand ?

Publicités