La France à crédit ?

Posted on 15 septembre 2010

1


Depuis quelques temps, je reçois régulièrement des mails publicitaires en provenance de Libération. Oui, le journal. Parfois pour me demander de m’abonner, ou de m’abonner au Nouvel Obs (ils doivent faire partie du même groupe). Mais plusieurs fois aussi pour me racoller sur je ne sais plus quel site de rencontres. Aujourd’hui, c’était pour devenir trader professionnel !

Si j’étais de bonne humeur, cela pourrait me faire sourire. Mais ce n’est plus le cas depuis que je sais que notre Vénéré veut nous fabriquer une France à crédit, pardon, une France de propriétaires.

Oui, vous avez tous entendu parler du prêt à taux zéro qui était sensé permettre aux pauvres de devenir proprios. Et bien pour cause de faire je ne sais quelle économie, il va changer le prêt. Plus de limite de ressources aujourd’hui. Je me demande s’il y a aussi une limite d’âge, autrement, je connais une certaine Liliane qui aurait besoin de s’acheter un cabanon en Suisse. Non, pas celle à qui vous pensez.

Et d’ailleurs c’est marrant cette affaire Bettencourt. Aujourd’hui, ce sont les avocats qui se foutent en procès mutuellement pour cause de diffamation. Sont amusants les avocats, en général, ils passent leur temps à faire passer pour des infâmes les adversaires de leurs clients, et ils se congratulent à la fin du procès. Mais dans l’affaire Bettencourt, il paraît qu’il y en a un qui a traité l’autre de complotiste qui a des « poissons pilotes » dans la presse… Evidemment, si je me faisais traiter de maître nageur, cela ne me plairait pas non plus. Sur les plages d’été, on risquerait de me confondre avec un CRS. D’ailleurs, ce ne serait pas sympa non plus pour ces braves CRS qui surveillent nos baignades estivales.

Bref, trêve de divagations, et revenons à nos prolos-futurs-propriétaires. L’histoire du prêt à taux zéro pour tous, c’est un certain Monsieur Apparu qui nous en a informé hier soir sur France 3. Désolé, je ne connaissais pas ce Monsieur, mais il est secrétaire d’Etat au logement, il faut donc bien qu’il se montre de temps à autres. Et il nous est apparu hier, en principe pour nous parler de cette réforme du prêt pour pauvres. Mais en fait, il nous a surtout parlé de… la nouvelle affaire dans l’affaire Bettencourt justement, les écoutes téléphoniques au journal le Monde.

Donc, à la question du présentateur, « les affaires s’accumulent et le gouvernement auquel vous appartenez est en mauvaise posture ? » Monsieur Apparu répond :

« Non euh, nous on est très sereins, le climat est très mauvais je ne dis pas le contraire. L’assemblée nationale cet après midi, c’était pas la meilleure chose à montrer aux plus jeunes, euh, pour qu’ils découvrent la démocratie en ce moment ». Dans l’affaire le monde, il n’y a « pas un élément de preuve » et ceux qui nous attaquent aujourd’hui étaient tous dans le cabinet de François Mitterrand quand il y avait des écoutes téléphoniques envers les journalistes. « Dans cette histoire (du Monde), on ne souhaite qu’une chose, il y a le secret de l’instruction, il faut le respecter et puis il y a des personnes qui sont détenteurs d’informations qui ne sont pas à divulguer. Ils les divulguent, c’est normal qu’il y ait une enquête pour savoir comment ça s’est passé et pourquoi. »

Ouais ! Moi, j’aime bien les serins. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais dès que le climat est mauvais, il y en a un qui se met à siffler, et toute la cage l’imite. Dans l’après-midi, j’avais entendu Monsieur Hortefeux dire sensiblement la même chose à propos du cabinet de François Mitterrand… Ceci dit, comme l’on va nous mettre des caméras de surveillance tout partout, on aura bientôt plus besoin d’écoutes téléphoniques pour savoir ce qui se passe dans les cabinets. Mais dans les rédactions, il va falloir qu’ils apprennent le serin, les journalistes, s’il y a des « informations qui ne sont pas à divulguer ». Ou pourquoi pas, qu’ils apprennent à jouer du pipeau…

Bref, il a quand même un peu parlé du « PTZ doublé », Monsieur le Secrétaire d’Etat. Ce PTZ doublé, c’est la nouvelle version plan à taux zéro. Et il en a parlé pour nous dire que nous sommes en « sortie de crise » et que c’est donc « le bon moment pour faire cette France de propriétaires ». Un peu plus tôt, j’avais entendu au JT de France 2, qu’en 2009, le revenu des arboriculteurs avait chuté de 53%, juste avant que l’on nous explique que les ménages zaisés auraient 5 ans pour rembourser leur PTZ, et que les pauvres pourraient s’endetter pendant 30 ans. Mais pour un arboriculteur, je ne sais pas.

D’ailleurs, ça semble le préoccuper beaucoup, le sort des PTZistes endettés, à Monsieur Apparu. Ce matin, on pouvait l’écouter sur RMC nous dire que « la Commission européenne (…) va trop loin. On n’a pas besoin là encore de faire référence au passé, aux années 40 au regard de ce qui se passe aujourd’hui ». Et même que, « des erreurs, ça arrive. C’est pas le drame du siècle et il n’y a pas besoin d’en faire une affaire européenne ». Evidemment, dans les années 40, un certain Maréchal se préoccupait beaucoup du sort des arboriculteurs, l’agriculture était alors devenue l’une des mamelles de la France. Quant aux circulaires, ce n’est pas ce qui manquait à l’époque.

Bon, j’ai dû louper un épisode. je remonte donc mon magnétoscope et j’entends : « Est-ce que le mur de Berlin est un peu en train de tomber à Cuba ? »

Mais ça, ce n’est pas de Monsieur Apparu. C’est le bon mot d’hier de David Pujadas pour nous expliquer la géographie et que lorsque l’on invite un ministre à nous parler du TPZ doublé, il va surtout nous parler des écoutes du Monde et de la Commission européenne qui ne comprend rien aux mamelles, pardon, aux manières de la France.

Oui, c’est vrai, en France le taux de propriétaires n’est que de 58% selon France 2, et de 57 % selon France 3. Il y a donc urgence à faire un TPZ doublé, parce que selon France 3, 925 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde, et qu’entre France 2 et France 3 on ne sait pas s’il y a « près » ou « plus » de 200 roms qui ont été reconduits aux frontières hier. Mais les chiffres, après tout… Cela ne relève pas de la géographie.

Et d’ailleurs à propos de géographie, vous savez pourquoi Cayenne était réputée ? Non, pas seulement pour son piment, mais surtout pour son bagne !

Et la personne détentrice d’informations « qui ne sont pas à divulguer », pas dans Le Monde en tout cas, vous savez où c’est qu’on l’a envoyée ? Et bien à Cayenne justement, sans doute pour pimenter encore un peu les affaires…

Ca, je l’ai lu dans Libération. Alors merci Libé de m’avoir proposé ce matin de devenir trader professionnel. Mais demain, tu devrais plutôt me proposer de devenir serin professionnel. Ou non, pourquoi pas, ministre professionnel…

Tiens c’est marrant, en général, je mets toujours des bestioles dans mes p’tites histoires. Aujourd’hui, elles font grève mes bestioles. Sauf les serins, évidemment. Mais au JT du soir de France 3 hier, l’image du jour c’était les vautours fauves d’Aveyron (ce n’est pas en Auvergne par hasard ?), que l’on équipe d’un boîtier GPS pour mieux les suivre.

Dis le trade, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Merdialisation ?