Les pandores à l’école ? Ou à la colle ?

Posted on 16 septembre 2010

1


Il se passe vraiment des trucs étranges, dans notre beau pays de la démocratie et des droits de l’homme. Lorsque la Commissaire européenne aux droits de l’homme tape du poing sur la table en rappelant notre gouvernement à l’ordre sur sa politique d’expulsion. Notre Vénéré président se découvre le sens de l’humour en lui proposant d’héberger les roms dans son jardin luxembourgeois.

Lorsqu’un journaliste malveillant découvre une étrange circulaire ministérielle. Hop, à la poubelle la circulaire, on la remplace par une autre plus édulcorée.

Lorsque le patron de la police intervient en faveur de son fiston qui aurait, au volant d’un scooter alcoolique, outragé un policier, on ne l’apprend qu’un an et demi plus tard, alors que certains petits papiers se seraient déjà envolés.

Lorsqu’un ministre avoue qu’il n’a pas tout à fait dit toute la vérité. Ben zalors, y a pas de quoi fouetter un chat ! Et d’ailleurs, il a une réforme des retraites à défendre, le ministre. C’est bien plus urgent !

Lorsque notre Vénérable gouvernement s’aperçoit que sa réforme des retraites risque de faire un peu trop parler d’elle à l’Assemblée, on la fait passer à coup de procédure expéditive. Ce qui d’ailleurs évite que l’on parle un peu trop des « omissions » du ministre de ladite réforme.

Tout ceci n’est bien sûr que pure calomnie, pardon, n’est que pure fiction !

Et pendant que tout ceci fait grand bruit, le Sénat adopte définitivement (sauf avis contraire du Conseil d’Etat, mais…) deux petites lois anodines, la suppression des allocations familiales pour absentéisme scolaire, et l’interdiction de « la dissimulation du visage dans l’espace public », incluant commerces, transports, parcs, cafés, mairies, écoles et hôpitaux (c’est à dire aussi dans certains espaces privés).

Evidemment, il est plus seyant de parler de « dissimulation du visage » que ne niqab ou de burqa… Cela fâchera moins nos amis musulmans.

Dans notre constitution, à l’article 24, j’ai lu un joli truc sur notre Parlement. Vous savez, cette chose qui comprend l’Assemblée nationale et le Sénat. On y dit qu’il est sensé voter la loi, mais aussi qu’il « contrôle l’action du Gouvernement » et qu’il « évalue les politiques publiques ».

Mais depuis que l’on a aligné l’élection présidentielle sur celle de l’Assemblée, on peut vraiment se demander ce qu’il « contrôle » !

En matière de contrôle, par contre, on en découvre de nouveaux tous les jours.

Vous connaissez Auvers-sur-Oise ? Non ? C’est pourtant mignon Auvers-sur-Oise, il y a un château, la tombe de Van Gogh et de son frère Théo, et une jolie statue du peintre par Zadkine.

Et Jouy-le-Moutier, vous connaissez ? Bon, là, circulez, il n’y a rien à voir, à part une de mes copines dont je ne vous donnerai pas l’adresse.

Et bien à Jouy-le-Moutier, à Auvers-sur-Oise, et dans deux autres bleds du Val-d’Oise, le mardi 7 septembre, les gendarmes se sont invités à l’école. Oui, le 7 septembre, c’était jour de grève, et j’ai même vu des pandores du syndicat Alliance à la manifestation. Mais pas les gendarmes du Val-d’Oise ! Eux, ils étaient en classe d’arithmétique…

Evidemment, il faut quand même que cela sache compter, un gendarme ! Déjà que l’on critique la police lorsqu’elle fait son comptage des manifestants en oubliant qu’il existe des trottoirs. Ou que vous vous faites retirer un point du permis de conduire parce que vous rouliez à 91 kilomètres/heures au lieux des 90 autorisés (si, cela m’est arrivé deux fois).

Donc, le 7 septembre, les gentils gendarmes se sont pointés à 8 heures 50 à l’école Vavasseur d’Auvers-sur-Oise pour apprendre à compter… le nombre de grévistes chez les enseignants !

Je ne sais pas s’il y a des trottoirs à l’école élémentaire d’Auvers-Sur-Oise, ni si les pandores ont aussi comptabilisé les parents d’élèves en grève. Mais, fait surprenant, s’il en est, sur les quatre communes visées, trois sont socialistes. Une seule UMP, il fallait faire dans l’équitable, sans doute…

Quant à la réaction de la préfecture du Val-D’oise, elle est digne de ce que l’on pouvait attendre :

« Il s’agit d’une initiative sans conséquence, prise dans le cadre de leur mission de renseignements, par quelques gendarmes. Le colonel de groupement de gendarmerie a donné des instructions pour que cela ne se renouvelle pas. »

Circulez, il n’y a rien à voir ! Si, la statue de Van Gogh par Zadkine…

Il paraît que l’acné favorise les pensées suicidaires chez les adolescents norvégiens. Certes, mais chez nous, on ne sait plus trop ce qui peut générer les pensées suicidaires de certains… A moins qu’elles ne cachent encore de bien drôles de trucs…

Mais pour info quand même, la Ligue des droits de l’Homme et le Gisti (Groupe d’information et de soutien aux immigrés) ont décidé aujourd’hui, d’une part de demander au Procureur général auprès de la Cour de cassation d’entamer la procédure de jugement de monsieur Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, par la Cour de justice de la République pour attentat aux libertés et discrimination raciale, d’autre part de porter plainte pour les mêmes faits à l’encontre de monsieur Michel Bart, directeur de cabinet dudit ministre et signataire matériel de la circulaire ministérielle du 5 août.

http://www.gisti.org/spip.php?article2046

P.S. Non, on ne dit plus « mensonge » aujourd’hui, c’est un mot sous licence !
Quant à vavasseur, il paraît que c’est un vassal des vassaux ! Vas y donc comprendre un truc !

Dis omission, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Merdialisation ?