Dansons la gironille…

Posted on 22 septembre 2010

1


J’ai déjà parlé il y a quelques jours de cette circulaire de la honte du 5 août dernier stigmatisant les roms, et tenté de montrer pourquoi notre bon ministre de l’immigration et des charters ne pouvait en ignorer, sinon peut être les termes exacts, mais du moins le contenu. Je n’y reviendrais donc pas.

Mais dans le Nouvel Obs d’aujourd’hui, on peut lire à propos de cette circulaire, « une note couvre Eric Besson ». Evidemment, je vais de suite la lire. Après tout, peut être a-t-on trouvé une note du mois d’août, soit avant la découverte par la presse de cette « fameuse » circulaire de la honte, qui permettrait de dédouaner Monsieur Besson. Et de démontrer qu’il n’était pas au courant de cet « attachement » tout particulier à la population Rom.

Et bien non ! Il s’agit simplement d’une note envoyée par Monsieur Besson le 21 septembre à Viviane Reding pour lui expliquer qu’effectivement… il n’était pas informé ! En réponse au gros coup de colère de Madame la Commissaire Européenne.

Cette note serait-elle encore un … ? Comment appelle-t-on cela aujourd’hui ? « Mensonge », il ne vaut mieux pas l’utiliser, il doit faire partie des mots achetés par l’UMP à Gogole.

Je cherche donc des synonymes de mensonge, et je trouve : baratin, blague, bobard, boniment, calomnie, contrevérité, craque, dissimulation, affabulation, fable, fabulation, faux, fausseté, feinte, fourberie, gausse, histoire, hypocrisie, imposture, invention, menterie, mystification, postiche, simulacre, sournoiserie, tromperie… Bof, rien qui me tente dans tout cela.

Et je trouve aussi : baiser de Judas, salades, carotte, escobarderie, mythomanie, jésuitisme, charlatanisme…

Escobarderie et jésuitisme, cela revient un peu au même, c’est une action ou une parole équivoque, une simulation ou une dissimulation adroite destinée à tromper, mais sans mentir précisément. Et comme c’est tiré du nom du jésuite espagnol Antonio Escobar y Mendoza dont la spécialité était la casuistique, je les raye de ma liste. Oui, la casuistique, c’est cette partie de la théologie morale qui cause des cas de conscience. On pourrait donc casuistiquer longtemps…

La mythomanie étant une pathologie où les malades éprouvent un besoin irrépressible de s’inventer une vie pour fuir la leur, mais sans même s’en rendre compte, on peut aussi l’exclure. D’ailleurs, elle se définit précisément par le fait de mentir sans même en avoir conscience. Out donc !

Le charlatanisme ayant pour synonyme, le banquisme, je l’exclus aussi. Aucun rapport avec les gens qui nous gouvernent.

Le baiser de Judas ayant, quant à lui, une connotation un peu trop religieuse à mon goût, sans même casuistiquer, je le range à côté de l’escobarderie.

Me restent donc salades et carotte. Carotte, c’est pas mal je trouve. Mais si je dis à propos de la note de Monsieur Besson, « s’agirait-il encore d’une carotte ? » On risque fort de me prendre pour un gland. Ceci-dit, des carottes, tout le monde peut en acheter. Il y a donc peu de chances pour que l’UMP achète ses carottes sur Gogole.

Alors comme une carotte, si elle est sauvage, peut aussi être une gironille. J’opte pour gironille.

Bref ! La note de Monsieur Besson serait-elle une nouvelle gironille parmi toutes celles que l’on découvre actuellement ? On ne le saura sans doute jamais. A moins qu’un petit fouineur (n’y voyez aucune allusion) de journaliste ne trouve encore un petit papier caché dessous.

Mais lorsque je lis dans cette note que « la circulaire du 5 août n’a eu ni pour objet ni pour effet de créer, contrairement à la crainte que vous avez pu exprimer, une quelconque discrimination ». Alors là, j’ai vraiment envie de danser la gironille…

Dans l’Express, je lis que Messieux* Besson et Hortefeux, « c’est Dupond et Dupont ». Non, ce n’est ni de Ségolène, ni de son amie Martine. C’est un bon mot de Monsieur Yannick Favennec, député UMP de la Mayenne.

Dans l’Express encore, je lis qu’un « représentant du ministre de l’Immigration était présent à la réunion (du 4 août) où a été élaborée la circulaire ciblant expressément les Roms. » C’est ce qu’à révélé le Canard Enchaîné du 15 septembre, avec copie de la convocation du représentant en question.

Ce représentant de Monsieur Besson était-il en train de planter des carottes au ministère de l’intérieur ? Ou les autres membres de cette réunion ont-ils attendu l’heure de sa sieste pour parler des sujets qui fâchent ? Ou tiens, pourquoi pas, Monsieur le représentant s’était-il collé des gironilles dans les oreilles afin de pouvoir dormir tranquille ? A moins tout simplement que Monsieur le représentant n’ait oublié l’heure du rendez-vous ! Evidemment !

Bref, lorsque Dupond et Dupont sont sur un bateaux, que fait le capitaine Haddock lorsque le bateau coule ? Se mettrait-il lui aussi à chanter la gironille ?

C’est amusant d’ailleurs, sur la photo qui illustre l’article de l’Express, on voit justement un Monsieur Besson dont on ne sait pas trop s’il règle ses oreillettes, ou s’il se bouche les oreilles…

Tiens, une salade de carottes sauvages amoureusement préparée par un casuisticien en postiche, cela ne vous irait pas comme synonyme du mot mensonge !

Mais trêve de gironades, et admettons en bon casuiste que l’un des deux Dupont – ou les deux d’ailleurs, et même le capitaine Haddock – n’ait pas lu cette circulaire, elle n’en resterait pas moins une circulaire de la honte, et la marque de fabrique de notre actuel gouvernement.

Il y a peu,Patrick Devedjian comparait certain UMPiste à un gentil organisateur du Club Méd… Pour Yannick Favennec, c’est « un gentil organisateur de manifestations »…

Ouais ! Je vous passe le coup du Club Méd en Roumanie… C’est manif demain ! J’irai donc y planter ma casuistique de la carotte sauvage…

P.S. *Je n’ai pas fait expresse pour « Messieux », c’est une grande fôte de ma part ! Mais je laisse. Et j’aurais tout aussi bien pu écrire « Mes-cieux »…

Dis carotte, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Les essentiels