A quand le bouclier futal ?

Posted on 18 octobre 2010

1


Vous connaissez les « empreintes génitales ». C’est la nouvelle trouvaille de Brice Hortefeux. Décidément, il fait chaud en ce moment à l’UMP. L’autre jour, c’était Rachida Dati qui nous donnait une petite leçon d’économie fellationniste. Hier, c’était le tour de notre Super ministre de l’intérieur de nous expliquer qu’il y a deux fichiers majeurs, celui, bien connu, des empreintes génétiques, et un tout nouveau, celui des empruntes génitales.

Je ne sais pas s’il a également expliqué la méthode pour prendre les empreintes. Mais vous connaissez la pub pour Mikado ? Des petits bâtonnets en chocolat qu’il est particulièrement délicieux de sucer, paraît-il. Ce pourrait être une méthode.

Mais attention à la taille du papier !

Evidemment, le coup des empreintes génitales, ça fait buzz comme on dit. Alors j’ai eu envie d’aller voir comment le sujet est traité.

En général, rien d’intéressant, on se contente de relater le fait. Sur La Dépêche par exemple, rien ! Sauf que juste en dessous de l’article on trouve une pub pour en finir avec la mauvaise haleine, et une autre pour régler ses problèmes de mycoses. Bizarres les pubs !

Dans le Parisien, c’est déjà mieux, « les laspus à connotation sexuelle ont le vent en poupe ». Et pourquoi pas aussi en proue ?

Dans Gala, cela s’améliore, « le lapsus des politiciens nous rassure. «Il en faut toujours un. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes…», pourrait se défendre Brice Hortefeux. Et puis notre comique troupier ne voulait pas dire «génitales », mais «auvergnates»! »

Dans Libé, on peut lire que « Le ministre de l’Intérieur a inventé un nouveau fichier de police très invasif ». Va comprendre…

Dans La figaro, on s’en doute, une simple relation des faits, et sans trop les étendre. Je passe donc aux commentaires :
« On imagine les contrôles dans le métro… »
« Quand même, c’est se foutre du monde ! »
« Depuis le temps que lui et sa bande nous les brisent menu, la prise d’empreintes risque d’être difficile… »
« Comme en 40, il va falloir se défroquer pour prouver son origine. »
« Ce genre de lapsus, ça fiche vraiment les boules !!! »

Et la meilleure : « Faudrait quand même verifier avec la CNIL car après le fichier des ROMS dont on ne sait si il existe ou pas, le problème doit être circoncis. »

Oui, je sais, je pompe ! Mais je n’ai pas envie de me fatiguer le cerveau aujourd’hui.

Alors quand Laurent Wauquiez confie une mission à Karl Marx…

Mais lui, au moins, il s’en aperçoit ! Alors oui, à quand le bouclier futal ?

Et juste pour finir, moins drôle, « la pine de mort » de Jean-Marie Le Pen.

Une image, quand même, sans aucun rapport…

P.S. Je ne sais pas pourquoi, mais dans une première version, j’avais fait une faute en forme de lapsus en écrivant systématiquement « empruntes »… Un emprunt génital, va savoir à quoi cela correspond dans le tréfonds de mon inconscient.

Dis l’emprunt, c’est pour quand la révolution !
Publicités