Les jours étranges… ou, comment noyer son poisson rouge…

Posted on 22 octobre 2010

2


Oui, il y a des jours comme ça. En général lorsque ça grève un peu trop longtemps, la plupart des français râlent, parce qu’on les empêche d’aller bosser pour engraisser leur patron et gagner trois picaillons dont une bonne partie servira à engraisser les ministres du MEDEF. Désolé, elle est longue ma phrase. Mais j’essaie simplement de résumer.

Donc il faut bien le dire, il se passe un truc étrange en ce moment. Selon un sondage BVA, 69% des personnes interrogées approuvent « les grèves et les manifestations » contre le projet de réforme des retraites. Et elles sont même 32% à droite, à les approuver !

Cela signifie-t-il que si l’on avait des élections aujourd’hui, 69% des français iraient noyer les poissons rouges qui nous gouvernent. Je n’y crois pas trop, mais on peut quand même se le demander.

En tout cas, cela signifie au moins une chose, c’est que notre gouvernement est soit, vraiment sourd à 69%, soit réellement imbu de lui même à 69%. Et pourquoi pas les deux d’ailleurs.

Sur Gogole, j’ai tenté une recherche pour savoir comment noyer son poisson rouge, et je suis tombé sur « comment se débarrasser des crapauds ? » Un forum qui m’explique qu’il ne faut surtout pas s’en débarrasser parce qu’ils bouffent les limaces qui, elles, bouffent tes salades. Et en cherchant crapaud, je suis tombé sur des « crapauds de mer » qui sont en fait des poissons, mais je ne sais pas s’ils sont rouges.

Non, inutile de chercher à comprendre. Ce n’est pas une métaphore, juste une histoire de chat qui se mord la queue.

Mais il semble bien que le fait que notre gouvernement soit sourd et aveugle, mais surtout pas muet, commence à instaurer un véritable climat de raz-le-bol. Alors encore une petite question. Ce raz-le-bol à 69% est-il uniquement lié à cette « réforme » des retraites ? Ou n’est-il pas lié aussi à cet affairisme généralisé dont nos gouvernants font preuve aujourd’hui ? Et sans aucun scrupule semble-t-il.

Affaire Woerth-Bettencourt, évidemment, dont on apprend le énième épisode aujourd’hui. Lorsqu’un procureur, tellement désireux de faire taire la partie Woerth de l’affaire, met cette fois directement en cause une juge pour « violation du secret de l’enquête ».

Affaire de cigares, de jets privés, d’appartements de fonction, de chambres d’hôtel luxueuses… Et j’en passe.

Sur le site de Vincent Quivy, on apprend par exemple que notre bon ministre de la culture a dépensé en 2009, 402.858,82 euros en déplacements aériens, dont 77.350 en « avion privé ». Cela vole beaucoup, un ministre de la culture !

On apprend encore que notre Vénéré s’est annexé une partie du Château de Versailles. La Lanterne, ça s’appelle, et elle doit être rouge, puisqu’en trois ans, elle a nécessité la modique somme de 385.000 euros de travaux, « du fait des opérations d’aménagement et de sécurisation qui y ont été conduites. » Et combien de temps qu’il va y passer, notre Vénéré, à se faire éclairer la lanterne au Château ?

Et pour en revenir à la « réforme » des retraites, même elle se transforme en « affaire ». Sur le Nouvel Obs, l’article le plus lu depuis huit jours, porte pour titre « Guillaume Sarkozy (le frérot de notre Vénérable), futur bénéficiaire de la réforme des retraites ? » Encore une « affaire » donc, révélée par Médiapart (oui, les vilains !), qui nous explique que lorsque l’un des frérots « assèche les régimes (des retraites) par répartition… l’autre pose les fondements du système par capitalisation », dont il détient lui-même une partie du capital. Une affaire de « famille », en somme.

Alors je repose ma question. Le raz-le-bol des français ne serait-il lié qu’à cette « réforme » des retraites ? Ou… ?


Francesca Solleville chante Alain Leprest, A qui veut bien l’entendre

Par contre, lorsque l’on touche à leur bagnole. Alors là, ça ne va plus du tout. 52% des personnes sondées désapprouvent le blocage des raffineries. Et je ne vous raconte pas s’il y avait grève de pastis et de pinard !

Alors juste un petit conseil à nos chers gouvernants s’ils veulent redorer leur blason.

Mesdames, Messieurs, cessez d’oublier les trottoirs lorsque vous comptez les manifestants. Après tout, plus on est de fous et plus on rit. Mais par contre, n’essayez surtout pas de débloquer les raffineries. Et pendant que vous y êtes, vous pouvez aussi tenter le blocus du ricard. Là, c’est sûr que vous serez réélus d’office.

Et pour savoir comment noyer son poisson rouge, m’est avis que si vous forcez un peu sur le pastis dans le bocal… Mais ça, c’est à voir.


Francesca Solleville chante Jean Ferrat, Camarade

P.S. Il y a quand même une chose marrante dans ce sondage. On y apprend que les vieux sont des conducteurs réactionnaires qui n’aiment pas que les gosses crient trop fort. Les plus de 65 ans en effet, se montrent les plus hostiles à la fois aux grèves et manifestations (50%), au blocage des raffineries (65%) et à la mobilisation des étudiants (62%). C’est un peu comme au gouvernement, ils s’en fichent pas mal de la « réforme » des retraites, ils y sont déjà. Ceci-dit, il y a peut être quelques Liliane Bardot dans leur échantillon représentatif. Parce que c’est même pas vrai.

 

 

Sont pas tous comme ça !

Dis Pastis, c’est quand que tu révolutionne !

Advertisements
Posted in: Les essentiels