Et une tarte à la baleine, une !

Posted on 3 décembre 2010

3


 

 

Je ne résiste pas au chiffre du jour. 24% c’est la cote de confiance de notre Vénéré. Au plus bas niveau depuis son élection, et ce n’est pas fini, il reste encore un peu plus d’un an. Ce ne sont pas des craques, c’est le très honorable Figaro qui nous le dit. Ah que Johnny, tu ne veux pas lui chanter un truc pour lui remonter le moral. Non, pas « Aux portes du pénitencier ». Plutôt un truc du style « Noir c’est noir »…

Allez va, j’ai fait ma petite cure d’antisarkozysme quotidienne. Cela suffira pour aujourd’hui.

Je ne sais pas si c’est lié au temps, mais je suis insomniaque en ce moment. Cette nuit donc, j’ai allumé la télé, et je suis tombé sur un documentaire totalement sinistre sur France 2. Un truc sur l’euthanasie, le suicide, les soins palliatifs… A ne strictement pas regarder en cas d’insomnie, ça te donne envie de te balancer par la fenêtre. Mais bon, j’ai résisté, et je suis encore là. Je n’ai pas regardé jusqu’au bout d’ailleurs, mais j’ai entendu une petite phrase :

« Apprendre à vivre, tout en sachant que l’on va mourir… »

Si un jour quelqu’un peut m’expliquer comment comprendre une telle absurdité, je suis preneur. Cela fait 51 ans que j’essaie d’apprendre à vivre, et je ne sais toujours pas comment faire. Et cela fait 51 ans que j’essaie de me résigner à mourir un jour, et je n’y parviens toujours pas. Mais bon, il y a des choses comme ça, sauf si tu es dieu ou l’un de ses potes, ou à la rigueur politicien, il ne vaut mieux pas chercher à les comprendre. Tu passerais ton temps à te mordre la queue.

Donc, j’ai zappé, et je suis tombé sur une histoire de baleines et de baleiniers :

« Baleiniers ! Ces chasseurs de mammifères marins, pour arriver à leurs fins, s’en prenaient parfois aux baleineaux pour attirer à eux “’les parents baleines”. Cette technique de chasse aux enfants a eu son heure de “’gloire’” pendant une des périodes les plus sombres de notre histoire contemporaine. Les nervis de Vichy ont en effet utilisé les enfants pour pouvoir aider à la déportation de ces derniers et de leurs parents. Il semblerait que certains fonctionnaires préfectoraux, particulièrement zélés, s’inspirent de nouveau de la chasse à la baleine. »

Evidemment, je n’ai pas vu ça sur France Présidentvision. Que des militants d’Education Sans Frontières et de Soif d’Utopie soient « poursuivis » par Brice Hortefeux, même dans InterVillages, on ne le montre pas.

Et pourtant c’était bien le cas au tribunal correctionnel de Tours ce matin où quatre personnes comparaissaient pour avoir dénoncé l’utilisation du fichier « base élèves » pour le repérage de sans-papiers, et avoir comparé « certains fonctionnaires préfectoraux » à des « baleiniers ». Bon d’accord, se faire comparer à un bateau, c’est pas gentil, encore moins lorsqu’il s’agit d’un bateau bouffeur de baleines.

« Base élèves« , je ne sais pas si vous vous souvenez, c’est l’un des ces nombreux fichiers qui nous décortiquent de A à Z, sauf que sa particularité est de ficher tous les mômes, dès l’école primaire… Va savoir pourquoi… Mais selon notre bon ministre de l’intérieur, cela ne nous regarde pas. Et il ne faut surtout pas le critiquer, ni le comparer à un baleinier. Autrement, toc, c’est le tribunal.

On se demande bien d’ailleurs ce que l’on va pouvoir critiquer sans se faire procéïser, si cela continue. Un an et quelques, ça nous laisse le temps de nous bouffer quelques interdits. Surtout si le nombre d’interdits est proportionnel à une certaine cote de confiance…

Mais bon ! Passons… Les défenseurs des baleines sont donc passés au tribunal ce matin, et le procès a été reporté, à suivre donc. Mais avant, leur comité de soutien avait organisé une opération intitulée « des boutons Hortefeux »… Je ne suis pas en forme aujourd’hui, j’ai eu du mal à comprendre le jeu de mots… Et je ne sais pas si notre joyeux ministre goûtera la plaisanterie. En fait, il s’agissait de lui donner une crise d’urticaire en collant des jolis boutons sur son portrait…

Non, je suis désolé, je ne suis pas retombé dans l’antisarkozysme. Je relate simplement un fait. Si j’avais voulu refaire de l’anti, je vous aurais plutôt parlé des « boxers » que l’on (peur) peut s’acheter sur le site de l’UMP. Et ces boxers, contrairement à ce que je pensais, ce ne sont pas des chiens, ce sont des caleçons… Du coup, je m’imagine très bien stripteasant pour découvrir mon calebard UMP, manquerait plus qu’il y ait le portrait de nos chers ministres dessus, et notre Vénéré qui trône au milieu… Je leur demande un autographe – le stylo est aussi à vendre sur le site… Génial pour charmer les serpents, non ?

Ceci-dit, je peux aussi m’habiller avec un tshirt à l’effigie de Ségolène Royal, et si je finis le strip avec une capote Désir d’Avenir

Et j’attends avec impatience l’ouverture de l’e-boutique de DSK… Sait-on jamais ce que l’on va y trouver.

Bref, le « terrorisme pâtissier », si vous ne connaissiez pas, cela consiste à confectionner de jolies tartes à la crème… pour les balancer à la tête de ses contemporains. Le dernier en date à s’être fait entarter est notre éminent climatologue Claude Allègre, qui s’en est pris une à Nantes le 26 novembre dernier…

Que cela ne vous donne pas des idées surtout, ce doit être pénalisable, ça aussi.

Quant à moi, après mon strip, je pense que je dormirai nettement mieux cette nuit…

Mais au fait, vous connaissez le scoop du jour ? Laurent Gbagbo, vénérable et très démocrate président de Côte d’Ivoire vient d’être « officiellement » réélu. Ca au moins, c’est de l’info !

Et pour la révolution ? Attendez donc que j’aie fini mon strip !

 

Publicités
Posted in: Raz-le-bol