Une nouvelle version du Kamasoutra

Posted on 25 janvier 2011

9


 

Vous avez 19.000 euros à perdre ? Moi, non ! Mais c’est le prix auquel s’est vendu aux enchères le… dentier de Churchill…Il y a des mecs qui ont franchement de drôles d’idées. Collectionneur de dentiers ! Ce doit faire vachement beau sur ton étagère, une jolie collection de dentiers…

Bref, je viens de lire une nouvelle version du Kamasoutra dont je vous livre un extrait choisi :

Si vous mettez un peu d’uranium 235 au cœur d’un TRW, cela amorce une réaction en chaîne qui libère des neutrons. Ceux-ci atteignent alors l’uranium 238, s’incorporent à ses noyaux, et le transforment ainsi en plutonium 239. Mais comme certains noyaux se cassent au cour de l’histoire, ils créent d’autres neutrons qui se percutent les uns les autres, et ainsi de suite. Ce qui engendre une réaction en chaîne au cœur du TRW, dont il paraît qu’elle peut durer une soixantaine d’année.

De quoi faire rêver non ? Je dois dire que je m’y suis essayé hier soir. Mais sans grand succès.

Mais trêve de plaisanteries. L’autre jour, on nous apprenait que l’on allait construire des minis sous-marins centrales nucléaires pour alimenter en énergie les îlots perdus au fin fond des mers. Aujourd’hui, j’apprends que l’on va bientôt construire des minis centrales nucléaires à installer dans son jardin. Et l’extrait du Kamasoutra pré-cité, c’est en gros ce qui se passe à l’intérieur d’icelles.

Et il paraît que c’est Bill Gates, le génial créateur de windows’god, qui finance le projet dans le cadre de ses « œuvres caritatives » et pour « aider les pays pauvres ». En effet, si tu installes une mini centrale nucléaire dans un oasis asséché du Sahel, je ne sais pas si cela fait tomber la pluie, mais au moins, cela apporte l’électricité.

Bon, si on la met sur des roulettes, cela peut aussi énergiser quelques jihadistes égarés dans le désert malien. Mais chaque progrès a son revers, comme on dit.

Ceci-dit, à force de tout miniaturiser, on va finir par miniaturiser les bombes atomiques, ce qui sera très utile aussi aux kamikazes perdus dans les aéroports moscovites.

Franchement, avoir une mini centrale nucléaire dans mon jardin, avec ou sans roulettes, cela ne me branche pas trop, et je ne suis pas sûr que cela soit compatible avec mes cultures d’herbes aromatiques. Par contre, cela peut être utile aux collectionneurs de dentiers… Quoi que, après l’explosion d’une centrale nucléaire, même en miniature, je ne suis pas certain que l’on retrouve ton dentier entier.

Bref, je n’avais pas envie de commenter l’actualité aujourd’hui, mais simplement de cultiver mon jardin tranquillement.

Que la femme soit l’avenir de l’homme, depuis Margaret Thatcher, je n’y crois plus vraiment, et moins encore quand je vois certaines de nos ministresses d’aujourd’hui. Mais il va nous falloir encore réviser notre langage. J’avais déjà noté que dans mon Larousse, si le mot « égorgeur » est bien défini, « égorgeuse » n’existe pas. Pour kamikaze, c’est moins compliqué, on peut le décliner au masculin comme au féminin.

Et que l’homme soit l’avenir de l’homme, alors ça, je n’y ai jamais cru, pas plus qu’en l’existence du père Noël ou du bon dieu… Mais cela n’est pas le sujet.

Non, si je n’avais pas envie de commenter l’info, c’est que depuis quelques jours. On nous fait systématiquement la Une avec un fait divers, et une histoire, sordide certes, de multirécidiviste… Et que toc ! C’en est reparti pour un tour dans la surenchère du tout sécuritaire, et du câlin à la marine…

 » Il faut protéger les Français ». C’est l’un des derniers bons mots de notre Vénéré.

Pourquoi pas, mais de quoi et de qui ? J’aimerais bien le savoir !

Celui ou celle qui empêchera l’ignominie humaine de sévir quelque part pourra choisir entre le déguisement du père Noël, du bon dieu, ou celui du grand castrateur. Et je ne crois en aucun des trois… Mon pessimisme m’inciterait bien plutôt à penser que si un petit hystérique à moustaches revenait aujourd’hui nous prêcher la haine de l’autre et le massacre généralisé, une marée humaine serait prête à le suivre. Et à recommencer…

Alors BASTA ! Cessons une fois pour toutes de nous morfondre et de nous complaire dans cette surenchère de la peur qui engendre la haine qui engendre…

Et tachons de construire enfin une parcelle de liberté…

Ou allons donc acheter le dentier de Staline. Il ferait très bien sur un joli coussin rouge bordé de faucilles et de marteaux en or (massif si possible). Et tentons même de retrouver celui d’Hitler, s’il a des dents en or, il servira peut-être à éclairer la cave. Et n’oublions pas de nous réchauffer le cerveau avec la mini centrale nucléaire à installer dans son jardin.

Ou bien pourquoi pas, remplaçons le Kamasoutra par un Carmasoutra…

Et pour la révolution, demandez le donc à mon neutrino.

 


Publicités
Posted in: Merdialisation ?