Va chercher la p’tite bête… ailleurs…

Posted on 18 février 2011

3


 

A chaque édition du salon de l’agriculture, un animal est choisi comme tête d’affiche pour promouvoir le truc. Cette année, c’est une vache. Si tout se passe bien, nous aurons donc peut-être droit à un « casse toi, pov vache ». Bon allez, c’est la Sainte Bernadette, aujourd’hui, je vais être sympa et éviter le crêpage de chignons. Quoi que…

Parmi les dérives de l’ineptie populiste (il paraît qu’on ne doit plus employer ce mot, mais je persiste), j’ai entendu hier notre Vénéré nous dire qu’il fallait « un islam de France et non un islam en France ». Comme si l’islam, ou quelque religion monothéîste quelle qu’elle soit pouvait être « de » quelque part. Mamud doit se retourner dans sa tombe, quant au petit Jésus… Et moi qui pensais que l’un des buts de la plupart des religions était d’atteindre à l’universalisme… Il va falloir aussi définir un catho « de » France, pour le plus grand plaisir du futur Saint Benoît Joseph Ratzinger.

Et puisqu’une dérive en appelle toujours une autre, j’ai entendu je ne sais quel autre UMPiste, nous dire que les imams allaient bientôt devoir prêcher en français. Ce qui va sans doute faire encore plus plaisir à notre bon Benoît Joseph, fervent apôtre de la messe en latin.

Et comme jamais deux sans trois, c’est maintenant le secrétaire d’état au logement qui voudrait « aménager » la loi de 1905 pour que l’Etat participe à la construction de mosquées. Remarque se loger dans une mosquée, c’est toujours mieux que de vivre dans une HLM de certaines sinistres banlieues. Et cela, au moins, va vraiment plaire à notre cher Ratzinger XVI. Donnant donnant en effet, si l’Etat participe à la construction de mosquées, il va lui falloir aussi financer celle de cathédrales… Et de synagogues, ce qui risque de moins plaire à notre joyeux pape.

Et tiens, pourquoi ne pas aussi financer des temples bouddhistes ? Ou des totems apaches. Ceux-là, au moins, on pourra les essayer pour lutter contre le réchauffement climatique… Et dans le paysage, c’est plus joli qu’une éolienne.


Bref « casse toi, pov vache », je ne sais pas si c’est à l’ordre du jour de la Sainte Bernadette. Mais « casse toi, pov con », c’est toujours une appellation contrôlée et certifiée monopole d’Etat, et jusqu’en Egypte. Un enseignant du lycée français du Caire ayant eu la bonne idée de se joindre, début février, aux manifestations des cairotes en brandissant une pancarte avec la-dite appellation au milieu des « dégage Moubarak », il s’est fait chartériser hors d’Egypte. Mais pas dans le jet privé d’un pote à Mubarak, non, très officiellement par l’ambassade de France. Devoir de réserve oblige… Sans aucun doute !

Et les charters justement, avec les histoires d’avionnages et autres turpitudes qui font la Une, on n’en parle presque plus. Et notre bon Brice, presque aussi omniprésent jusqu’à présent dans les médias que son Vénérable copain neuillyssois, nous a fait une petite éclipse. Tout l’UMP y allant d’ailleurs de sa surenchère sur l’islam en ce moment, pour faire passer au second plan ces avionnades et autres achats de petites résidences secondaires, on aurait pu se demander ce qui lui restait.

Et bien il lui reste les charters, justement. 70% des 741 campements illicites recensés en juillet 2010 ont été à ce jour évacués, et 3741 personnes ont été chartérisées « de manière contrainte ou forcée ». Et par un étrange lapsus sans doute, suivant les sources, on peut lire aussi bien de manière « contrainte et forcée » que « contrainte ou volontaire »… Ce qui ne fait sans doute aucune différence pour certains !… Mais passons… Notre brave Brice est tout heureux de nous rappeler que « nous, nous sommes prêts » et que « le Parlement vient de voter une disposition permettant aux préfets de faire évacuer plus rapidement de tels campements illégaux et insalubres ».

Oui, je sais, c’est la fête aux Bernadette aujourd’hui, et j’ai promis de ne pas être vache. Mais « casse toi, pov vache », j’ai encore le droit de le dire à la pauvre vache qui va servir de totem au salon de l’agriculture, pour finir dans une assiette ensuite.

Alors je le crie bien fort « casse toi, pov vache ». Et à toutes les pauvres vaches que l’on va exhiber au salon de l’agriculture juste avant de les bouffer, je leur crie bien fort « cassez vous, pov vaches »…

Et tiens, juste une petite dernière pour le week end. J’ai failli intituler cette petite note d’humeur « dieu est bien né dans mon jardin ». Mais par respect pour les curotains de tout bord et de tout poil, je me suis autocensuré. Bien oui, même s’il a tout crée et donc aussi mon potager, je le vois assez mal planter des navets, le barbu étoilé. Quoi que… Mais je ne parviens pas à autocensurer ma joie lorsque j’apprends qu’Eric Zemmour vient d’être condamné pour « délit de provocation à la discrimination raciale ».

Certes, comme notre bon Brice, il fera sans doute appel et sera donc en attendant un autre jugement « présumé innocent ». Mais comme disait mon pote Jésus en attendant, lui, le tram pour Lisbonne, « que ma joie demeure… »

Et pour la révolution, frite alors ! Comme le disent nos amis les belges.


Publicités
Posted in: Raz-le-bol