Faites la guerre pas…

Posted on 20 avril 2011

3


On trouve tout plein de trucs marrants en ouébant. Tiens, sur Sciences et avenir, par exemple, on apprend que l’on sait aujourd’hui modéliser les mouvements de foule, un truc très utile pour réconcilier les cégétistes et le ministère de l’intérieur, après une manif.

On découvre aussi que, si la terre était éclairée par deux soleils, les plantes seraient noires, de quoi plaire à Monsieur Guéant – je suppose en effet que les humains seraient tous noirs aussi. Ou encore qu’il existe des neurones cartographes, qui nous aident à ne pas nous paumer dans le désert, très pratiques pour ceux qui cherchent encore la meilleure voie* d’accès aux prochaines présidentielles.

Et parmi toutes ces découvertes, l’on apprend encore que des chercheurs ont cartographié l’histoire mondiale des « principales » guerres humaines. Et ce n’est pas joli joli, il faut bien le dire. Encore heureux qu’il ne s’agisse que des principales.

Il faut remonter à 2999 avant le barbu clouté, date du début de la guerre de Kurukshetra qui durera deux mille ans, pour ne plus trouver de trace de conflit dans le monde.

Bon avant moins 2999, si l’on n’a plus de trace de guerres, c’est sans doute parce que l’on ne se battait qu’à coups de cailloux, et que l’on balbutiait encore avec l’écriture, elle même tracée sur des cailloux d’ailleurs.

Bref, la carte qui suit est une copie d’écran de l’état des conflits dans le monde ces derniers temps. Elle me laisse tout méditatif !

Tiens, rien que pour le 20 avril, date du jour. En 1233, le pape Grégoire IX officialisait l’inquisition. En 1770, le roi Héraclius II de Géorgie battait l’armée turque à Aspindza. En 1961, les ricains se faisaient débarquer par Fidel Castro de la baie des cochons.  Ou en 1990 deux petits plaisantins, ricains eux aussi, massacraient une douzaine de gamins dans un lycée de Columbine. Et ce n’est là qu’un florilège.

Bon ! Passons aux bonnes nouvelles ! Si, il y en a parfois ! Dans le Figaro, au dessus d’un joli portrait printanier, on peut lire que Liliane Bettencourt est « heureuse de vivre en paix »… Et un peu partout ailleurs, on peut aussi lire qu’elle ne payera que 4% d’impôts l’an prochain, de quoi être heureuse, en effet.

Mais pour ce qui est de la paix…

Il n’y a pas longtemps, un joyeux ministre que j’ai déjà nommé plus haut nous parlait de « croisade ». Maintenant, on nous explique que la France est « la fille de l’église ». Si je ne m’abuse, ce sont sensiblement les mêmes principes qui conduisirent un certain Godefroy au bouillon en boutant les sarrasins hors de Jérusalem…

Les neurones cartographes, je ne sais pas s’ils subsistent au delà de 80 ans, mais peut-être seront-ils utiles à nos jolis militaires que l’on envoie croiser de par le monde. Ou pourquoi pas à François Fillon pour ne pas se perdre dans les couloirs du Vatican en béatifiant Jean-Paul II.

P.S. J’avais d’abord écrise « voix d’accès », mais cela ne change pas grand’chose dans les faits.

Et pour la révolution, je demande à Héraclius.

Publicités
Posted in: Merdialisation ?