Voulez pas séquencer mon binôme ?

Posted on 31 juillet 2011

4


C’est bien connu, tous les japonais aiment le soja, ce qui explique pourquoi ils cultivent le thon rouge et contribuent allègrement à la débaleinisation du monde. Il faut bien l’agrémenter de quelque chose, le soja, autrement c’est fade !

Et d’ailleurs ils ont bien raison. Une baleine c’est bien, mais quand il y en a plusieurs… Tout le monde connaît la chanson.

Tout le monde sait aussi que les paraguayens adorent la saucisse (ils détiennent d’ailleurs un record du monde, mais j’en ai déjà parlé). Sauf que la saucisse de Strasbourg revue et corrigée par un paraguayen, c’est fade. Le paraguayen bon chic, bon teint, a donc coutume de l’agrémenter de soja afin de lui donner quelque saveur.

Personnellement, ajouter du fade à du fade, je ne vois pas ce que cela change. Mais bon, je ne suis pas paraguayen. Chacun ses us et ses coutumes.

Quant au soja, chacun sait très bien que c’est une plante du genre de la glycine, mais apparentée aux haricots.

Je ne vois pas pourquoi je vous raconte tout ça, si tout le monde le sait. Mais bon, il y a bien des mecs qui vous pondent 1500 pages pour vous expliquer pourquoi ils vont tuer une centaine d’autres mecs. Alors… Et il y a bien des politiciens qui payent des nègres pour vous pondre des pages et des pages afin de vous expliquer que si ils sont politiciens… c’est parce qu’ils sont politiciens… Et que si vous n’avez pas compris, c’est que vous êtes nuls… Alors !

Ouais, le soja ! Son nom scientifique est glycine max, ce qui prouve bien qu’il est de la tribu des phaseoleae, qui elles-mêmes sont de la sous-tribu des glycininae (s’il n’y a pas de « s » en latin scientifique, ce n’est pas de ma fôte).

C’est d’ailleurs marrant la classification des plantes, il y a un règne, suivi d’un sous-règne, puis d’une division, d’une classe, et d’un ordre, lui-même suivi d’une famille, qui finalement engendre le genre. Pour la tribu et la sous-tribu, ce doit être encore une invention des paraguayens. Et pour le gendre, demandez-le à sa belle mère.

La glycine max donc (à ne pas confondre avec celle de votre jardin qui est nettement plus jolie, mais strictement immangeable), communément appelée soja, dérive d’un nom mandchou, par l’intermédiaire du néerlandais qui l’a lui-même emprunté au japonais. (Tiens, on ne pourrait pas se servir de cette histoire pour régler nos problèmes de dettes !… Ouais, je sais…)

Et pourquoi je vous raconte tout ça ? Et bien, c’est tout simplement parce que l’on vous a lâchement caché que, depuis plus d’un an, le soja est la première plante légumineuse dont on a entièrement séquencé le génome ! Et tout ça pourquoi ? Pour tenter de l’améliorer. C’est à dire pour produire du soja OMG.

Bon séquencer un génome de soja, ce n’est pas facile, il est composé de 1,1 milliards de nucléotides.

Mais quand même, on aurait pu nous informer ! C’est pas des manières de faire ! Je proteste ! On nous cache vraiment tout dans ce monde !

Tiens, même les habitants du Spitzberg, ne savent pas qu’il y a à leur porte une réserve de graines dont une bonne partie doit déjà être OGM. Et au Danemark, suite aux attentas de Norvège, on va revoir les règles de la vente des engrais. Mais pour celles de la vente des armes… on attendra…

Pas étonnant que chez nous les sangliers bretons se suicident en solidarité avec les gardes champêtres !

Mais je digresse. Ah oui ! Le soja, bon moi, je n’aime pas trop, mais chacun ses goûts, comme dirait un paraguayen pure souche. Sauf que tu as beau faire, c’est un peu comme l’huile de palme, on t’en colle partout.

Tiens hier soir, je bouffais au restau. Un steak, que je commande… Déjà, le steak, on me l’accompagne de patates pas épluchées, et… de soja ! Je râle !

– Ca vous fatiguerait d’éplucher les patates ! C’est quoi ce service ? Et puis le soja, qu’est-ce qu’y vient foutre dans mon assiette ?

– C’est une idée du chef !

– Ben oui, tiens ! M’est avis que mon plat, il vient direct du congélateur via le micro ondes ! Voulez pas me faire picoler du lait de soja aussi !

Et puis après tout, c’est bien fait pour ma tronche, j’avais qu’à acheter mon steak, mon litre de rouge, éplucher mes patates, et bouffer le tout dans ma cuisine. Même que j’ai le droit d’y fumer dans ma cuisine.

Bon, ça me fout quand même un peu la rage, cette histoire. Et en plus, je viens d’apprendre que vendredi dernier, c’était la journée mondiale du tigre. Ben oui, des tigres, il y en avait 100.000 en 1900, il n’en reste plus qu’environ 3000 aujourd’hui ! Mais le soja, par contre… Et presque personne n’en a parlé de cette journée du tigre. Rien à foutre du tigre, bouffez du soja !…

Alors y’en a marre, c’est quoi toute cette désinformation !

Ouais, ça me fout la rage ! Et d’ailleurs, je vais ajouter une touche de vert à mon drapeau rouge et noir, merdre alors !

Tiens, il paraît que samedi dernier, des faucheurs sont allé niquer une parcelle de tournesols OGM du côté de Lyon. (Ils auraient pu se faire Tintin, par la même occasion, mais bon…)

Moi, en soi, je trouve ça plutôt bien. Raz-le-bol de leurs cochoncetés d’OGM qui, en plus, n’ont même pas de goût.

Sauf que le soja, ben oui, j’y reviens. Si on en consomme de plus en plus (comme l’huile de palme), on n’en produit pas beaucoup par chez nous, (et d’ailleurs il paraît que l’on n’a pas le droit de planter du soja OGM, chez nous). Il faut donc l’importer (comme l’huile de palme aussi).

Mais outre le fait que plus on en consomme, plus il faut en faire pousser, et, va savoir pourquoi, généralement au détriment des forêts…. Parmi le soja que l’on importe, c’est à dire l’essentiel de celui qui va dans votre assiette, il y a… 80% de soja OGM !

Bon, ce n’est pas tout à fait vrai, tout le soja ne va pas dans votre assiette. L’huile de soja, sert aussi à fabriquer des encres, des vernis, des peintures… et même à démouler le béton.

Et vous mangez des saucisses au soja après ça !

Tiens, un tourteau de soja, ça vous dit ?

Et moi qui croyais que le tourteau, c’était un crabe ! Ben non, lorsqu’il est au soja, le tourteau, c’est justement celui qui sert à fabriquer de l’encre, du vernis, ou de la peinture à démouler le béton, et incidemment, à nourrir les bestiaux que vous retrouverez ensuite dans votre assiette… sous forme de saucisses !

Et vous bouffez encore des saucisses au soja après ça !

Bon, je ne voudrais pas vous dégouter, mais quand même ! D’ailleurs, on va bientôt changer l’appellation contrôlée du steak, « tofu » qu’il va bientôt s’appeler votre steak, et devinez de quoi il sera fait… de soja bien évidemment.

Ceci-dit la vache dont vous mangez actuellement le steak ayant été nourrie au soja, cela ne changera pas grand’chose.

Bon allez, je retourne au Japon. Il paraît qu’ils y ont trouvé un moyen infaillible pour noyer les piscines des centrales nucléaires. Ben oui, les inondations naturelles !

Bref, au détour de ces recherches extrêmement fructueuses sur le soja et l’art de couper le beurre en tanches fines, je suis tombé sur un truc passionnant, il paraît que la capacité érectile des bipèdes a une corrélation certaine avec le produit intérieur brut du pays que colonisent ces mêmes bipèdes.

On a même élaboré une carte de la taille des pénis par pays et idem pour la taille des seins.

Et ça vous étonne que l’humain soit la seule espèce animale dont le cerveau diminue avec l’âge !

Bon, je vais installer une caméra de vidéo surveillance dans mon pré… pour surveiller les moeurs de mon blaireau !

Dis blaireau, c’est pour quand la révolution !

Publicités