Le pragmatisme du prisme

Posted on 3 novembre 2011

3


Grâce à un cocktail de six facteurs, des chercheurs français (cocorico) viennent de reprogrammer in vitro des cellules âgées en cellules pluripotentes ! Ah que, c’est génial la science, non !

Bon, je traduits pour les malentendants. Les facteurs ne font pas partie du Nouveau (Parti, pardon) Machin Anticapitaliste (merci, mon dieu) et les cellules ne sont pas celles du Parti Communiste (merci encore). Quant au cocktail, il n’a pas été donné au Fouquet’s (merci Bonaparte). Et pour les pluripotentes, bien, je ne sais pas trop, il faudrait demander au pape.

Non, en fait, il ne s’agit que de génétique, et nos chers scientifiques français (re cocorico) viennent de démontrer que l’on pouvait redonner jeunesse à des cellules séniles.

L’humanoïde, de même que toutes choses, sauf un trou noir (enfin, je pense), étant constitué de cellules, cela signifie que l’on va bientôt résoudre la fameuse énigme du truc qui marche d’abord sur quatre pattes, puis sur deux, et ensuite sur trois. Les choses vont enfin se remettre dans l’ordre et le quatre reviendra logiquement après le trois.

Bref, nos braves chercheurs (jamais deux sans trois… coco…) viennent de nous ouvrir une petite porte vers l’immortalité !

Personnellement, je ne demanderai pas au pape ce qu’il en pense, ni qu’il transmette la demande à son patron. Mais je m’interroge…

Etant donné que, depuis quelques jours, nous sommes officiellement plus de sept milliards d’humanoïdes sur terre (les martiens comptant pour du beurre). Et qu’au rythme où nous croassons nous serons bientôt dix milliards, puis quinze, puis… Si l’on ajoute le facteur d’immortalité à cette croassance, non seulement il va falloir réviser les chiffres de la croissance, mais il va être nécessaire de repenser urgemment notre programme de colonisation spatiale. La terre allant très vite devenir bien trop petite pour nous accueillir tous.

Croassons et multiplions, avait dit mon ami Jésus… Il avait oublié que  multiplions rimait avec pollution !

Mais au fait, n’y aurait-il pas un point G quelque part, où nos chers dirigeants du monde s’attablent à nos frais pour (repenser pardon,) repanser leurs dettes… Ils ont dû oublier que dette rimait avec sornettes !

En attendant que… quelques images de l’action « occupons Montréal » le 29 octobre 2011… pour rêver que le monde puisse changer.

Quant au pragmatisme du prisme, je n’en ai pas encore trouvé le théorème…

Yes ! We camp !

Et un petit clin d’oeil en passant à Charlie Hebdo. Saura-t-on un jour où s’arrêtera la stupidité ?… Tiens, je viens de lire que Claude Guéant était un fervent défenseur de la liberté… de la presse. C’est peut être un effet de la reprogrammation cellulaire.

P.S. Pour le redevenir singe… J’avoue que j’hésite un peu…

Publicités