Voulez-vous prendre ma fusée ?

Posted on 16 janvier 2012

0


Voulez-vous prendre ma fusée ?

Euheuh ! Non merci !

Dans Rue 89 en effet, on peut lire que des jeunes « explorateurs urbains » russes sont parvenus à s’introduire dans une usine de… fabrication de missiles ! Illégalement et sans la moindre autorisation donc. En soi, cela n’a rien d’original, il y a peu, des militants de Greenpeace s’introduisaient bien dans une de nos centrales nucléaires. (bien fait, na !)

Sauf que parmi ces explorateurs popofs une jeune femme a eu la bonne idée de se munir d’un appareil photo, et qu’elle en a pris un paquet de photos, et même qu’elle les publie sur son blog. Evidemment, il y a de quoi donner la rage aux autorités russes, surtout lorsque l’on sait que certains des missiles en question équipent la plupart des fusées interstellaires actuelles, du Soyouz à la fusée américaine Atlas V.

Et surtout lorsque vous allez regarder les photos de l’usine sur son blog. Plutôt jolies les photos, mais quant à l’usine ! On se croirait dans une vieille décharge désaffectée depuis la chute du mur de Berlin et des soviets avec. Une véritable poubelle antédiluvienne leur usine à missiles ! Pas étonnant que des satellites nous retombent sur la tronche chaque semaine.

© Lana Salor

Mouais, l’autre jour, je vous expliquais comment voir la mer dans le Loir et Cher. Et à voir l’état de l’usine à fusées, je préfère nettement y rester dans le Loir et Cher. Tiens, je vais y installer une usine de poupées russes.

Donc, dans le Loir et Cher, outre la mer et une centrale nucléaire, il y a aussi un bled du nom de Beauval qui abrite un zoo. Et savez-vous qui il va bientôt héberger ce zoo de Beauval ? Ben notre Vénéré tiens ! (Mais je ne sais pas s’il ira en fusée russe).

Non, en fait, s’il s’y rend dans le Loir et Cher, ce n’est pas pour faire retraite, ni pour voir la mer, la centrale nucléaire, ou pour expérimenter les fusées et les poupées russes, c’est pour visiter les deux pandas géants que vient d’accueillir le zoo de Beauval.

Huan Huan et Yuan Zi, qu’ils s’appellent les pandas. On en a fait un tel battage médiatique de leur arrivée, que vous n’avez pas pu les louper. Et comme, lorsqu’il y a battage, il y a généralement moissonnage… Il faut évidemment qu’il aille y glaner, notre Vénérable.

Ouais, bon ! Qu’est-ce que je voulais dire ? Je me suis encore barré en route avec ces histoires de fusées, de poupées, de glanage… Ah oui ! Il y a quelque temps, je parlais de mon affection toute particulière pour le panda des alpages. C’est parce que j’avais lu qu’une éminente étude américaine s’interrogeait sur l’eugénisme écologique.

Je résume, les étudieurs ricains avaient posé à 583 scientifiques la question de savoir s’il était opportun de tenter de sauver toutes les espèces menacées, ou uniquement celles qui avaient des chances de subsister. Le panda géant, de même que le panda des alpages, n’ayant aucune chance de survivre sans un plan de sauvegarde… Voilà, le lien fait.

Bref, dans cette étude, on apprenait que 349,8 scientifiques parmi les 583 étaient de sinistres … (autocensure). 60% des réponses étant en effet favorables à une sélection. Exit donc du panda selon eux, tant pis pour lui, il n’avait qu’à se sauvegarder lui-même !

Cette étude m’ayant semblé révélatrice d’un tel crétinisme intellectuel, je m’étais empressé de l’oublier. Et bien non, la voilà qui refait surface.

Bien oui, le panda géant ne poussant pas dans le Loir et Cher, il a bien fallu aller les chercher quelque part, Huan Huan et Yuan Zi. Et comme il ne pousse qu’en Chine…

Gagné, cela coûte un sacré paquet de fric pour les faire venir de Chine – et c’est compliqué, il paraît que notre Vénéré a même dû téléphoner à son homologue chinois (je ne vous dis pas la note). Et en plus, il faut leur aménager un endroit spécial au zoo de Beauval, ça ne ressemble pas du tout à la Chine, le Loir et Cher…

Bref, un sacré paquet de pognon qu’ils coûtent les pandas géants. Et comme c’est la crise, paraît-il. Paf ! On nous ressort cette… (autocensure) d’étude de son oubliette !

Vous savez comment on dit « connerie » en chinois ? Bien on ne le dit pas, ils sont polis les chinois !

C’est vrai quoi, ils ne sont pas bien en Chine, les pandas ! Qu’est-ce qu’ils viennent faire dans le Loir et Cher ? Bouffer le pain des pandas de souche !…

Ouais, on croirait entendre un discours de la marine nationale repiqué par la droite populaire ! Désolé pour les 349,8 scientifiques … (autocensure) et pour ceux qui leur emboîtent la voie, mais ils n’ont jamais demandé à ce qu’on les fasse crever les pandas ! Merdre alors ! Et peu importe le fric que ça coûte, c’est toujours ça que nos capitalistes n’auront pas (enfin, ça, c’est moins sûr).

Quant au fric, si tous les capitalistes du monde voulaient bien se donner la main (dans la poche), on saurait très bien où aller le chercher !

Et pour les fusées russes alors !

Ben euheuh ! Ah si ! « Il y a l’espérance au bout de chemin », c’est une petite phrase que j’ai entendu hier, et elle n’est pas de mon ami Jésus (quoi que, il faudrait que je relise la bible). Non ! Elle est de notre Vénéré à propos de certaines triplettes.

Ouais, il va peut-être y aller en fusée russe, dans le Loir et Cher !

Dis panda, c’est pour quand la révolution !

Publicités
Posted in: Merdialisation ?