Epargnez-nous de l’énarchie !

Posted on 9 février 2012

4


Non, rassurez-vous sur l’état de mes synapses, elles font toujours lien, et je n’ai pas fait de faute. Quant à mes axones, ils sont encore assez cylindriques et allongés pour que j’y voie clair, même dans le brouillard, et que le courant passe entre deux neurones de telle sorte que… Ben, que je ne m’y noie pas (comme aurait dit ma noix) et que mon éphapse n’ait pas de contact latéral avec un axone inconnu, ce qui serait totalement anormal.

Bref, je suis encore sain d’esprit. Mais s’il me faut rajouter un « t » au sain, demandez le plutôt à mon corps, comme aurait pu le dire Saint Benoît XVI dans sa dernière bénédictée.

Mouais, c’est quoi que ce charabia ?

Rien ! C’est juste que lorsque j’ai tapé « sinapse » sur mon ordinateur, il m’a regardé d’un air de me dire, « C’est quoi ça ? Ca n’existe pas dans mon vocabulaire ! » J’ai donc vérifié et en effet une sinapse n’est pas une synapse, ce qui m’a amené à comprendre comment fonctionnaient mes neurotransmetteurs.

Ouais ! Faut qu’ils trottent sacrément, mes neuro-machins en ce moment. En ouvrant la page du Nouvel Obs tout à l’heure, on me renvoie sur un article du Monde qui, lui même, révèle un article du Figaro à paraitre samedi prochain.

C’est quoi que c’est que ce bordel ? Lorsque j’écris un truc, je n’ai pas envie que quelqu’un dise qu’un autre a révélé ce que je vais écrire ! Non mais !

Bon je vais quand même voir sur la page du Monde. Evidemment, l’article est réservé aux abonnés, et moi, je préfère acheter Le Monde chez mon libraire. Quant au Figaro, il ne paraîtra que samedi. Je vais donc sur Libé, et alors là, ils ne se sont vraiment pas fatigués, ils nous font du copier-coller d’une dépêche AFP pour nous expliquer que Le Figaro paraitra samedi.

Je tente L’Huma. Rien à secouer du Figaro dans L’huma, ils ne nous parlent que d’Eric Woerth le retour (ben si !) et de Mélenchon le… (censuré) pour nous dire qu’il connaît au moins le  refrain de L’Internationale.

Et alors, moi aussi, et même le premier couplet que je connais !

Je vais sur Rue 89. Ah que, ils me renvoient sur RTL la radio préférée des croissants au beurre, pour me dire que le Figaro paraîtra samedi.

Mince, c’est quoi ce bordel, ils se font tous de la pub les uns pour les autres ou quoi ?

J’atterris finalement sur Médiapart, rien à secouer aussi du Figaro, mais il n’y a pas de pub sur Médiapart. Enfin si, parfois, je tombe sur un papier qui nous prédit une révolution algérienne que tu te demandes s’il n’a jamais fichu la moitié d’on orteil en Algérie, le monsieur qui a pondu l’article. C’est pratiquement fait que de copier-coller, son papier, et tout ça pour quoi ? Nous dire que l’Algérie de Bouteflika est une dictature ? Ben non ! Même pas !

Bref, à force de toutes ces inepties, j’en ai perdu le fil de mon propos et que je voulais parler de la sénilité intellectuelle dont font parfois preuve nos énarques.

Il faut dire qu’il a vraiment de quoi se paumer en route. Dans l’article du Figaro qui n’est toujours pas paru donc, on découvrira (peut-être) que notre Vénéré veut nous coller du referendum !

Ah que ! Il était temps ! Et sur quoi, les Algériens en France ?

Non ! Enfin, si, peut-être un peu ! C’est formulé si alambiqué que l’on comprend de suite qu’ils n’ont pas lu Le Figaro qui… n’est pas encore paru. Et qu’il faut avoir fait au moins trois fois le tour de l’ENA pour comprendre.

Je résume, notre Vénéré va peut-être (si Le Figaro paraît un jour) nous annoncer deux projets de référendum, l’un sur le droit des étrangers, l’autre sur le chômage.

Ah que, il se gauchise, notre Vénérable !

Bien, soit je n’ai rien compris, soit non, pas vraiment. Concernant le droit des étrangers, il s’agit de savoir s’il faut ou non confier « le droit des étrangers à la justice administrative et ainsi faciliter les expulsions… » Bref, de simplifier la procédure de chartérisation en remplaçant les aéroplanes par des barques.

Quant aux chômeurs, il s’agit de demander s’ils peuvent « refuser une formation ou un emploi ? »

Mouais, j’ai cinquante balais, on m’offre une formation de balayeur. J’habite Paris, on me trouve un job à Montceau-les-Mines (dans les mines de crayon). Et si en plus je suis un peu basané sur les bords… Dans la barque direct !

Ah ! Et c’est qui qu’a pondu ces projets de referedum ? Un énarque ?

C’est possible, je n’en sais rien. En tout cas, ils ne doit pas être loin du fhaine.

Et pour l’énarchie !

Ben, on verra ça un autre jour !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol