Faites des… « abruti(e)s » !

Posted on 8 mars 2012

4


Je n’avais pas envie d’écrire sur la journée de la femme, aujourd’hui. Dans un monde d’égalité, de liberté et de fraternité, c’est une chose qui ne devrait même pas se concevoir. Mais ces trois mots n’ayant qu’une valeur toute relative…

Et lorsque je lis que la marine nationale fête cette journée de la femme en récidivant sur l’IVG « de confort » et le déremboursement de l’avortement, j’y vais quand même de quelques mots.

Hier, Louis Aliot, éminent humoriste du front et incidemment conjoint de la marine nationale, pour les mêmes propos, c’était vu lancer à la face un « c’est dégueulasse » par la journaliste Pascale Clark. Aujourd’hui, c’est Valérie Rosso-Debord, secrétaire nationale des UMPistes qui prend le relais, disant qu’il « faut vraiment être un sacré abruti pour imaginer qu’une IVG puisse être confortable ».

C’est évidemment moi qui souligne le « sacré abruti« . 

N’étant pas particulièrement doué en grammaire UMPiste, je pose donc une petite question à Madame Rosso-Debord : ça donne quoi « sacré abruti » en termes de marine nationale ? Sacrée abrutie ?

Bien oui ! Il y en a aussi !

Je profite donc de cette journée de la femme pour souhaiter une bonne fête à toutes les « sacrées abruties » de la marine, et incidemment à toutes les sacrées cathos intégristes qui pensent la même chose du « confortable ».


Ne voyez aucune méprise sur (et dans) le sens de mes mots. Il n’y a pas besoin de fête aux abrutis, elle existe chaque jour tant ils sont légion, et pas seulement dans la marine.

Et sans aucun rapport, je vous donne la bonne nouvelle du jour. Si notre Vénéré n’est pas élu à la présidentielle, il arrêtera la politique!

Mouais ! Y a pas un certain Alain Juppé qui avait dit ça il y a quelques années ? Qu’elle me dit ma chatte !

Euheuh, ouais, bon !… Et si Carla arrêtait de chanter si mal !

Bref, mon dictionnaire me donne plein de synonymes pour « abruti(e) ». En premier, il me trouve « imbécile » qui se traduit par « idiot » en anglais. Puis viennent ahuri(e), altéré(e), crétin(e) et même vaseux(se).

Bon, allez, bonne fête quand même à toutes celles qui ne se sont pas noyées dans le vase.

Et comme le dit ma chatte lorsqu’elle a mal au crâne, Y’en a raz l’front !

Dis Tonton, c’est pour quand la révolution !

… 
Publicités
Posted in: Raz-le-bol