Y a pas photo !

Posted on 16 mars 2012

0


Bon allez, un petit coup de fun pour le ouikend. Il paraît que ParisCatch a sournoisement publié les premières photos volées de la fifille à notre Vénérable et sa chanteuse. Bien ce n’est même pas vrai. Il y en avait déjà d’autres en circulation.


Et un second coup de fun pour finir.

La France forte, ça ne vous rappelle pas quelque chose ?

Quoi ? La moutarde qui vous monte au nez ?

Non ! La photo de notre Vénéré avec en arrière plan une jolie vue de la mer Egée prise depuis le yacht de son pote Boloré.

Et bien parmi les nombreuses parodies de cette affichette à deux balles et de son slogan à trois sous (et même en dessous), il y en a une que j’affectionne. Celle d’un candidat aux législatives en Bretagne.


Michel Penhouët, qu’il s’appelle le monsieur (avec un tel nom, soit il est vraiment breton, soit il le fait exprès), et il est maire radical de gauche (oui, il paraît que…) de Saint-Lunaire (qui n’est pas dans le calendrier).

Quant à la Rance, ce n’est pas la tartine sur laquelle vous étalez la moutarde. C’est un petit fleuve de Bretagne qui s’est rendu célèbre non grâce à Saint-Lunaire. Mais grâce à son usine marémotrice qui, comme chacun le sait, n’est pas une usine à mettre les huitres en boîtes, mais à produire de l’électricité à l’aide des marées.

Ouais, et elle porte bien son nom l’usine de la Rance, parce qu’il paraît qu’elle a bousillé tout l’écosystème de la rivière et de ses cousines, qu’elle l’envase et transforme les jolies plages de sable blanc en vasières. Et qu’en plus elle ralentit la rotation de la terre en jouant avec les marées !

Ca ne fait rien, 70.000 touristes viennent la visiter chaque année !

Bon, pour le Saint Lunaire, on ne sait pas trop. Même pas s’il s’appelait Lunaire ou Léonor. Mais on sait qu’il était le fils de Hoël 1er (qui, comme monsieur Penhouët, était probablement breton) et de Sainte Pompée (qui était sans doute italienne parce qu’on la nommait aussi Coupaia). Qu’il eut pour frère Saint Trudgal (ne pas se tromper d’ortôgraf), et pour soeur Sainte Sève qui incita la famille à défricher toutes les forêts du coin pour construire une chapelle. D’où leur canonisation à tous.

Yes, j’ai gagné, dès demain je pourrai présenter le jeu des milles euros !

Dis Tonton, c’est quand que tu m’emmènes voir la mer !

 
Publicités