Iznogoud, no good !

Posted on 25 mars 2012

3


L’Iznogoud en chemise Oxford, vous connaissez ? Ben il paraît que c’est Jean-François Copé, ouais, le mec qui est chargé de mettre les pendules à l’heure à l’UMP, que c’est chiant ce changement d’heures deux fois par an. Qu’il me faut une semaine pour m’en remettre.

Ben moi pas ! Qu’elle me dit ma chatte.

Evidemment, toi, tu passes tes journées à dormir et tes nuits à faire le pitre.

Bon, moi, je ne l’apprécie pas monsieur Copé. Et comme je suis citoyen lambda, je peux me permettre de le traiter d’Iznogoud en chemise Oxford, et même de… bon, je ne le dis pas, que sinon je risque de me faire tribunaliser quand même. Mais je pourrais, tout le monde s’en fiche.

Mais je me pose et repose une petite question. Est-ce qu’un directeur d’un hebdromadaire national se doit de le traiter ainsi ?

Bien non ! Je ne pense pas !

Que les politiques se traitent respectivement de tous les noms d’oiseaux qu’ils imaginent, admettons (mais j’ai du mal à le digérer), que le citoyen lambda fasse de même, pourquoi pas.

Mais que le directeur d’un hebdromadaire national fasse pareil, ça ne passe pas !

Et que l’on ose encore appeler cela du journalisme, bien non ! Pour moi, ce n’est pas du journalisme, à moins que l’on puisse qualifier de journaux Minutre, ParisCatch, et Voilà-Voici !

Pour tout dire, il me semble qu’il y a plusieurs Iznogoud en chemise Oxford, et l’un d’entre eux est Laurent Joffrin, directeur du Nouvel Obs, dont, du coup, je n’ai même pas lu l’éditorial sur « les mensonges de Jean-François Copé » qui, eux, sont pourtant biens réels !

Décidément, elle sent vraiment mauvais cette campagne électorale !

Tiens, à côté de son édito, il y a un diaporama sur « l’érotisme sulfureux d’Helmut Newton au Grand Palais », j’aurais mieux fait d’y aller que de lire le Nouvel Obs.

Z’avez pas vu, y’a une drôle de bestiole sur sa rose !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol