Et la tortograf, alors !

Posted on 28 mars 2012

2


Mais qu’est-ce qu’on leur apprend ?… A ces nuls !

Ben oui ! Je viens de lire un article paru dans le Nouvel Obs, « le traité ACTA pour les nuls », et j’y ai repéré au moins trois grossières fautes d’orthographe :

« L’Acta n’en finit plus de faire des vague« . Bien oui, une vagues fait des vague, aujourd’hui.

« L’accord commercial anti-contrefaçon devrait être examinée« . Changeons de sexe acec l’accord. Ou d’accord avec le sexe ?

« La multiplication des manifestations à changer la donne ». Et le donne, qu’est-ce qu’elle à a chanté ?

Ouais, et même que ça me zénerve ! Qu’elle me dit ma chatte ! Quoi c’est qu’on leur zapprend à l’école, aux journalisss ? Le parler SMS ? L’écriture à Totor ? Le zéro plus zéro zégale pas zéro ?

Bon, je passe sur Libé, et je lis qu’une plate-forme pétrolière « opérée » par Total est en fuites, au large de l’Ecosse. Opérez l’opérée, M’ssieurs Dames de chez Total, paraît que c’est bon pour les fuites (chez les belges, on dirait pour les frites).

Et toujours sur Libé, j’apprends que je fais partie de « la France du non ».

C’est quoi ce bordel ? T’est un nontiste, alors ?

Ben, je ne sais pas, c’est M’ssieur Guaino qui le dit. Et je traduis en gros, il y a des gens qui en ont raz-le-bol de leurs conneries politicardes, et qu’ils forment « la France du non ». Sauf que, ben oui, j’en ai raz-la-casquette de leurs inepties, mais j’ai bien plutôt l’impression de faire partie d’un monde du oui. Oui, mais à autre chose !

Qu’est qu’il t’a pris de lire du Guaino dans le texte ? T’as envie de te filer la migraine ? Dis t’as compté les fôtes de tortograf au mémoraliste de ton Vénéré ?

Bien non, même pas ! Je n’ai lu que son début au monsieur non au non qui ne fait pas oui oui, et j’ai senti la migraine se pointer.

Bon, je leur donne un truc à nos chers politiques. S’ils veulent se faire comprendre, ils n’ont qu’a parler un langage universel. Tiens, le volapük, par exemple.

Vola, vole, voli, et volas, voles, volis

Dis c’est quoi que ce charabia ? C’est même pas du Jacques Brel, tu plagies ?

Ben ce n’est pas du charabia, ce sont les déclinaisons du monde en volapük !

Vol à pük, c’est fait de vol qui veut dire le monde en presque teuton et de pük qui signifie la langue en presque je ne sais quoi que je ne parle pas. Du coup, pour dire langue du monde en volapük, tu dis simplement volapük.

Bon, après, c’est un peu plus compliqué, vous savez comment on dit 4.876.329 en volapük ? Ben on dit folbalion jöltumvelsemälmil kiltumtelsezül

Tu trouves ça difficile, toi ? Moi, ça me fait penser au langage d’un zoiseau qui vient de faire sa migration d’Afrique du nord vers la Norvège. Qu’il y perd un peu son latin en route.

Dis, les journalistes, ils ne pourraient pas se mettre au volapük, aussi ?

Ouais ! En chinois, volapük, cela peut se traduire ainsi,

沃拉普克语, 

le premier signe se prononce « wo » qui veut dire fertile, ou riche. Le second se prononce « la » et peut signifier aussi bien tirer, que transporter, ou même attirer. Le troisième se dit « pu », mais à la manière d’un « po », et cause d’universel. Le quatrième est probablement dû au néerlandais, il faut faire « kpe » qui signifie aussi bien vaincre ou prendre que, va savoir pourquoi gramme. Et le dernier signe se situe entre le yu et le yé et veut dire langue.

Ce qui retraduit en français veut dire, je transporte mon riche universel qui ne pèse pas un gramme dans ma langue. Ou, en langage SMS, je l’ai sur le bout de la langue, mais il est coincé. 

Quant au monde, en chinois, ça donne ça   et en gros cela se prononce un peu comme chier !

P.S. La première image n’est pas de moi, elle est bel et bien tirée d’une campagne de pub pour une marque de calcifs made in France forte. Mais je n’ai pas pu résister à la détourner un peu dans la seconde.

Et juste pour le fun avant les vacances,

Dis le slip, c’est quand que…

Publicités
Posted in: Merdialisation ?