Et pendant ce temps…

Posted on 14 avril 2012

2


Bien oui, pendant ce temps, on bat des records…

Alors que nos impétrants impétrés se battent à coups de petites phrases, de slogans ineptes (Ah que, « La France forte », ça me fait penser à des trucs. Quoi, à Tonton Ali ? Non, juste à l’eau), et de programmes insipides en une rase campagne et très morne plaine, la France (forte) continue en douce de battre des records.

Et un de plus, un ! Cocorico ! S’il y avait une entrée au Guiness des records, pour les batteurs de records de l’encageage, nous pourrions sans doute y figurer.

Tiens, le mois dernier, déjà, nous avions battu le record du mois précédant qui lui même… et ce mois-ci encore nous battons celui du mois dernier. Cocorico !

67.161, c’est le chiffre du jour ! Et c’est celui du nombre de personnes incarcérées en France au 1er avril (cherchez le poisson). Soit une augmentation de 1,1% en un mois et de 4,7% sur un an. 


Y’a pas à dire, son boulot lui tient vraiment à coeur, à M’sieur Guéant. Il a même réussi à faire voter en février dernier une loi prévoyant 80.000 places dans les prisons d’ici fin 2017.

Je me suis donc livré à un petit calcul, si l’on tient ce rythme de 4,7% par an, dès 2016, il y aura plus de 80.000 détenus en France. Il manquera donc encore des places… Les constructeurs de prisons ont un bel avenir devant eux ! A quand les prisons avec vue sur la plage ?


Mais tout le monde s’en fiche de ce fabuleux record. Cela fait juste un petit entrefilet dans Libé qui parle même d’un « record historique », et sans se fatiguer les méninges, ils reprennent simplement une dépêche de l’AFP. Ils ont un étrange sens de l’histoire (ou de l’humour), les journaleux de Libé et de l’AFP…

Dis, c’est pas poulitique, ton truc ? Qu’elle demande ma chatte.

Ben non, c’est juste sociétal. 

Ah ouais, j’aime bien ce mot, moi aussi. Qu’il me dit mon neveu.

Et puis ce n’est pas vraiment un sujet de campagne, comme la plupart des sujets essentiels, d’ailleurs.

Et en cherchant quand même à vérifier si l’on n’en parlait pas aussi dans Le Monde, de ce joli record, je tombe sur,

« Un nazi américain devient lobbyiste à Washington« .

Ah que ! C’est quoi que ce joli monde ?

Ben, il existe un parti nazi, chez les ricains, qui a officiellement pignon sur rue, et même le site internet qui va avec, et pour logo une jolie swastika sur fond de carte des USA repeinte en rouge.

Quant au lobbyisme, chez les ricains, c’est un truc tout ce qu’il y a d’officiel, avec liste et registre, sur lesquels vous pouvez vous inscrire si vous financez un candidat au Congrès, ou souhaitez ouvertement vous y exprimer (mais vous pouvez aussi être lobbyiste officieux, il suffit de ne pas le dire).

Bref, un membre du très officiel parti nazi US, ANP qu’il s’appelle pour « American Nazi Party », vient très officiellement de s’inscrire sur les listes des lobbyieurs du Congrès. Et…

Oui, et quoi… ?

Ben tout le monde s’en fiche !

Décidément, on bat des records un peu partout !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol