De l’extinction du sauropode

Posted on 8 mai 2012

3


Ca fait tout drôle au vieil anarchiste que je suis, de savoir que pendant une semaine, nous allons avoir deux présidents. Comme si un seul n’était pas déjà de trop ! Et en plus, ils nous collent deux « premières dames » avec ! Mais qu’est-ce qu’elles ont foutu ces « dames » pour qu’on les disent « premières », l’une chante aussi mal que moi, et l’autre diffuse sa prose dans Paris Catch !

Bon, ras-la-cafetière ! Et pas de poilitique aujourd’hui !

Il y a quelques jours, je parlais du pet de mouton qui bousillait le climat néo-zélandais. Aujourd’hui, je parlerai donc du pet des dinosaures, et plus précisément de celui des sauropodes.

Une très sérieuse étude scientifique américaine, vient de nous expliquer en effet, qu’en pétant, de même que les moutons néo-zélandais (et les bipèdes, mais c’est toujours une autre histoire), les dinosaures sauropodes auraient émis du méthane en quantité suffisante pour provoquer un vaste réchauffement climatique qui, lui-même aurait provoqué l’extinction des dinos.

Ceux qui pensaient que cette extinction était le fait des martiens n’ont plus qu’à se coucher et compter leurs pets.

Je vous explique en gros comment ces braves scientifiques ricains ont fait pour étudier le pet du dinosaure. Bien oui, n’ayant plus de dinos sous la main, ce n’est pas si facile que ça.

Ils ont donc étudié le pet de mouton (comme quoi, il n’y a pas qu’en Nouvelle Zélande qu’on s’y intéresse), ont calculé la quantité de méthane émise par pet, ont divisé le poids d’un dinosaure par celui d’un mouton (celui-ci étant nettement moins gros, heureusement pour les bergers), ont multiplié le poids de méthane issu de la flatulence ovine par le chiffre ainsi obtenu, puis ont multiplié cet autre chiffre par le nombre estimé de dinosaures.

Enfin, un truc du genre. Pour résumer, disons qu’ils ont mis une équation au cul du mouton ce qui leur a permis de calculer que les dinos auraient produit, durant leur passage sur Terre, quelque 520 millions de tonnes de méthane par an. Soit bien plus que nos ruminants actuels (vaches incluses) qui n’en produisent qu’entre 50 à 100 millions de tonnes par an. Et bien moins que le bipède qui… mais là, on ne donne pas de chiffres, allez donc savoir pourquoi !


Il paraît même que les équations de cul de moutons leur ont permis de dire qu’au Mésozoïque, il y avait des dizaines de dinosaures au kilomètre carré.

Ce qui nous fait une belle jambe, le Mésozoïque s’étant produit il y a entre 250 millions à 65 millions d’années, soit, bien avant la naissance du petit Jésus.

Bon, tout le monde s’en fiche de l’écologie. Revenons donc à nos moutons. Deux présidents, ça fait vraiment beaucoup trop pour moi ! Et je ne parle même pas des premières dames, que ce que j’en dirais outrerait les féministes, et même les ni putes ni soumises.

Ouais… Mais saviez-vous qu’en notre bonne France bien républicaine, nous avions encore trois rois ? Bien oui, ce n’est pas un scoop, et c’est très officiel.

Sur les îles polynésiennes de Wallis et Futuna, il existe en effet trois monarchies, celle d’Uvéa à Wallis, et celles d’Alo et de Sigave qui se partagent Futuna.

Et ces petits royaumes de France paumés au fin fond du pacifique ont une autre particularité (leurs rois eux, n’en ayant pas), ils servent de paradis fiscaux à quelques sociétés offshore et autres sociétés écrans, ainsi qu’à offrir à certains armateurs des pavillons de complaisance.

Et vous vous étonnez qu’on y tolère des monarchies !…

Bon, revenons à nos dinosaures, ils n’ont pas inventé le paradis fiscal, eux, et je ne sais pas si leurs pets les ont envoyés au paradis. Mais il paraît qu’Al-Qaida a inventé une méthode radicale pour éliminer le pet de dinosaure, et incidemment, le pet de mouton, le slip explosif.

Si, c’est vrai ! Les ricains, toujours eux, viennent de déjouer une tentative d’attentat au slip explosif.

Ils vont avoir du boulot les scientifiques ricains… Bien plus que les néo-zélandais empêtrés dans leurs pets de moutons et leurs slips kangourous…

Publicités
Posted in: Merdialisation ?