Un monde de bric…

Posted on 16 mai 2012

6


Un monde de bric, et tout plein de brocs cassés… C’est ce que nous allons laisser aux générations futures…

« Au final, en 2008, l’humanité a utilisé l’équivalent d’une planète et demie (sic) pour vivre », et, nettement mieux encore « à ce rythme, il nous faudra deux planètes pour répondre à nos besoins en 2030 ».

Si vous pensez à un scénario de science-fiction, c’est raté ! Il y a peu de chances pour que nous peuplions Mars d’ici 2030. Non ! C’est que l’on peut lire dans le très sérieux Le Monde qui relate le rapport Planète vivante 2012 du WWF (Fonds mondial pour la nature). D’ailleurs, le « e » de « demie » vient du Monde.

Personnellement, j’aurais plutôt intitulé ce rapport, Planète morte. Mais je ne suis pas un fonds (pas même de commère).

Bon, je ne vous explique pas le truc du machin, je n’ai pas tout pigé. Mais en gros cela signifie que nous consommons trop et, corollairement, que nous déjetons trop (de même que les moutons et les sauropodes), et que cela ne fait qu’empirer. 

Bien évidemment, lorsque je dis « nous », ce sont surtout les pays riches au détriment des pauvres qui, eux, se contentent de déforêster à tout va de telle sorte que nous puissions bouffer tranquillement nos cachous au soja baignés dans l’huile de palme.

On s’en fiche des pays pauvres, me direz-vous. Ils sont généralement situés au chaud, se dorent au soleil, et n’ont donc pas besoin de bois pour se chauffer. Evidemment, vous auriez raison.

Mais les singes, lorsqu’ils ne peuplent pas nos zoos, vivent généralement dans des pays pauvres, et ils ont besoin d’arbres pour y grimper.


Ben, moi aussi j’ai besoin d’arbres pour y faire mes griffes. Qu’elle me dit ma chatte.

On s’en fiche de tes griffes, et d’abord, t’es pas pauvre ! 

Bon, il y a quand même une bonne nouvelle dans tout ce merdier, le pape vient d’annoncer que les capotes et la pilule seraient dorénavant gratuites.

Euheuh, t’es sûr que t’as bien lu ?

Attends, je vérifie… Ah non, il vient encore de nous laisser une preuve de son extrême finesse intellectuelle en disant qu’il fallait laisser les malades incurables crever en douleur.

Ben ouais, comme ça, ils ont déjà un avant goût de l’enfer.

Publicités
Posted in: Merdialisation ?