Matière noire… ou pas ?

Posted on 23 mai 2012

0


Rassurez-vous, c’est pas poulitique. Me casse les machins, la poulitude en ce moment. On pensait en avoir fini avec notre Furious 1er et sa cour de petits furious. Mais non, un mois encore jusqu’aux législatives qu’ils vont se déchaîner. Et qu’en plus Furous 1er va se faire nommer Furious II au Conseil constitutionnel et qu’il va nous coûter 1,5 million d’euros par an. Et tout ça pour quoi ? Ben rien ! C’est pas pour demain la révolution.

Bon, la matière noire, j’en ai déjà parlé, mais tant pis, je recommence parce qu’elle est l’objet d’une grave polémique scientifique en ce moment. Et que c’est vraiment grave parce que cela touche à la théorie du big bang et de la création de l’univers, en d’autres termes à dieu.

Bien oui, en 1927 un chanoine catholique et belge de surcroît, émettait l’idée que l’univers avait été créé à la suite d’un big bang (en belge, on dit un gros boom). Faut dire qu’après qu’Einstein ait théorisé la relativité (même restreinte), on ne savait plus comment il s’était crée notre Univers, et qu’après tout il pouvait tout aussi bien être infini. Sauf que dans un univers infini, il n’y a ni début, ni fin, donc pas de créateur, ni d’ange exterminateur. En bref, pas de place pour dieu donc !

Ah que ! C’est quoi ce bordel ? Répondit alors le chanoine belge et un peu astronome sur les bords. Ca ne va pas du tout ! Admettons encore qu’il n’y ait pas de fin, mais il faut qu’il y ait un début. Et hop, il nous a intenté le big boum.

En gros, cela signifie que l’univers a été crée on ne sait trop comment suite à une énorme explosion (que je ne vous raconte pas, je n’y étais pas). Et qu’avant, comme on ne sait pas ce qu’il y avait, on te colle dieu comme premier fabriquant d’explosifs. Et tout revient dans l’ordre, non mais !

Ouais, en théorie, ça fonctionne son truc. Mais il y a toujours un hic dans une théorie, et le hic est que l’on est loin de tout connaitre de l’univers, même sur le papier. Tiens, je lance un concours, essayez de dessinez l’univers, et vous verrez ce que cela donne.

Donc pour que le machin du grand bang curotin fonctionne, il a fallu donner un nom à ce truc que l’on ne connaît pas, mais qui représente quand même 80% de l’univers. Matière noire, qu’on l’a appelé, pour ne pas dire que nous ignorions absolument tout à son sujet.

Je résume donc. L’univers est composé de 20% de matière, ça on connaît, il suffit de se pincer pour savoir ce que c’est. Et de 80% de matière noire inconnue. Le tout formant un 100% parfait. Ca marche ! Après tout, dieu nous étant lui aussi inconnu, il peut faire partie de ces 80%, et bang bing, comme disait Pascal, j’en fais le pari.

Ouais, mais encore faudrait-il le trouver le 80% d’ignoré. Et là, ça se corse, comme on dit à Bastia. Allez donc chercher ce que vous ne connaissez pas !

D’où la controverse scientifique. La matière noire, bien pratique pour expliquer que nous ignorons tout du monde à 80%, existe-t-elle ou non ? Et si non, ne devrions nous pas nous limiter aux 20% que nous connaissons à peu près ? Mais dans ce cas, exit de dieu et du bang boum !

Grave question, je vous laisse donc à vos méditations transcendantales…

Des dizaines de milliers de personnes dans les rues à Montréal en soutien aux étudiants et pour dénoncer la loi spéciale destinée à restreindre le droit de manifester… C’est peut être un début de big… aussi.

 
Publicités