Du ca… Vous avez dit quoi ?

Posted on 6 juin 2012

0


« Mais comment va-t-on élever nos enfants, si on continue de cette façon ? » Ben, comme tu veux, mon pote ! Rien ni personne ne t’empêche de les purger à coups d’hostie (je ne savais même pas que cela prenait une hache), de les saouler au vin de messe, et de leur dire que titi Jésus est né dans un chou transporté dans ton pieu par une cigogne ! Tu peux même leur dire que la terre est plate, que le pastis pur, c’est meilleur que noyé dans l’eau, et que le médiator ne tue pas, puisqu’on joue de la guitare avec.

Bon, m’emmerde leur politique de bazar, je l’ai déjà dit. Mais cette polémique sur le ca… Vous avez dit quoi! Cannabis ! Ca me fait sacrément marrer. Certes, j’ai du mal à m’imaginer l’effet qu’un pétard ferait à Henri Guaino (l’auteur de la petite phrase) et à quelques autres que je ne citerai pas pour ne pas souiller mon clavier. Mais en dehors de ces quelques uns, que les politicien(e)s qui n’ont jamais fumé un joint lèvent le doigt. Et il y a de fortes chances pour que ceux qui ne le lèvent pas soient des menteurs.

Ben, on le savait qu’ils sont menteurs ! Comment tu voudrais qu’ils fassent poulitique autrement ? Qu’elle dit ma chatte.

Ouais ! Passons donc à des choses un peu plus sérieuses. Tiens, l’hostie que les curotins s’avalent à la messe, paraît que c’est dégueulasse. Moi, je n’y ai jamais goûté, donc je ne sais pas. Mais ma petite soeur, quand elle était plus petite encore, a eu un jour une crise de foi. Elle était en colonie de vacances et a absolument voulu assister à la messe. Même qu’à la fin ils lui ont fait bouffer l’hostie que ça a tant failli la faire gerber qu’elle n’y est jamais retournée. Fallait choisir entre crise de foie et crise de foi.

D’ailleurs, l’hostie vient du latin « hostia » qui signifie victime  d’où dérive le verbe « hostire » qui veut dire frapper.

Bon allez, une petite histoire d’hostie, pour vous montrer que le ca… Vous avez dit quoi ? Cannabis ! Bien qu’il n’y a pas que chez les écolos que l’on le fume en moquette, chez les curotins aussi, et ça ne date pas d’hier, mais de la fin du XIIIème siècle.

Paraît donc qu’une nenette totalement ruinée avait mis en gage ses  fringues chez un usurier juif. Il ne lui restait plus que des loques pour aller à la messe de pâques et pas un rond pour récupérer ses jupons. 

Elle tente néanmoins le coup, va voir l’usurier, lui promet monts et merveilles s’il lui laisse porter ses jupes une journée. Ca ne marche pas, il est déjà marié, le Juif, et sa femme est du genre grincheuse. Mais il accepte quand même, à une condition, qu’elle lui ramène une hostie consacrée à pâques par le curé du bled. Vêtue de ses plus beaux atours, la nenette se rend donc à la messe, pique une hostie et la ramène à l’usurier.

Mais c’était un vilain pas beau de salopiaud de Juif, l’usurier. Il ne croyait qu’au dieu des Juifs, pas à celui des Chrétiens. Et comme l’hostie est le symbole du titi Jésus, fils du dieu des Chrétiens, il s’est mis à s’acharner sur ce truc imbouffable (selon ma soeur). Et allez hop qu’il y va à coup de canif, de tourne-vis et de tout ce qu’il trouve pour bousiller l’hostie. Rien à faire, et en plus elle se met à saigner, à léviter, à se transformer en Christ sur la croix… et j’en passe.

Evidemment, c’est l’affolement général. Imaginez une hostie sanguinolente qui lévite et joue les transformistes… Tous les Chrétiens du bled furent donc informés de l’outrage fait à l’hostie. Et hop, procéïsé le Juif, accusé de profanation et d’avoir torturé l’hostie. Et zip, direct au bûcher le sale Juif.

Evidemment, comme les Chrétien ne sont jamais en reste d’imagination, ils canonisèrent l’hostie résistante et nommèrent cette histoire le miracle des Billettes.

Dites, qu’est-ce qu’ils mettaient dans leurs hosties les Chrétiens de l’époque ? Du ca… Vous avez dit quoi ? Cannabis !

Cette histoire pourrait presque être drôle. Si l’on n’en trouvait pas de semblables jusqu’au XVIIIème siècle qui servirent à la persécution des Juifs.

Bon, je veux bien une hostie, moi. Mais juste avec du ca… Vous avez dit quoi ? Du cannabis dedans. Dites, vous croyez qu’il a goûté l’Hostie, M’sieur Guaino ?

Publicités