Valse devienne…

Posted on 8 juin 2012

1


J’ai parlé d’une certaine valse, hier. Mais il y en a une autre qui m’agace tout autant, celle des parachutes en or. Et je ne parle pas ici des parachutes dorés que reçoivent nos chers grands patrons. Non, juste des parachutages politicards.

Que la droite soit coutumière de ce genre de magouilles (il faut bien appeler un chat par son nom), certes. Mais cela m’agace beaucoup plus lorsque cela vient de la gauche et rose et vert.

Bref, soyons direct. C’est quoi qu’elle vient faire dans ma rue, Cécile Duflot ? J’en veux pas comme députée, moi, de cette écolo à deux balles qui n’a jamais foutu les pieds dans mon quartier, sauf à poser pour une affiche. Ah si, il paraît qu’elle vient de s’y louer un pied à terre, pour se faire députable bobobinette. 

Et le sac à main en peau de jeans, ça ne suffit pas ? 

Qu’elle se députise dans le Val-de-Marne où c’est qu’elle a sa crèche. Merde ! Ou dans le fin fond de la Creuse ou du pot au lait, si elle veut. Moi, je veux garder mon bon vieux député en rose et les épines avec.


Bon, faut quand même vous dire que ça magouille sec, derrière ces élections. Avant une loi de février 2010 (merci Filou 1er), j’habitais dans la 7ème circonscription parisienne, depuis, sans même avoir déménagé, j’ai gagné une place, et je suis passé dans la 6ème (si je fais des efforts, je serai dans la première d’ici quelques années).

C’est du moins ce que j’ai cru. Mais pas tout à fait. La loi de février 2010, ne s’appliquant qu’à partir des élections législatives de 2012, depuis deux ans, je nage entre deux circonscriptions, mais on ne m’a pas donné le bateau ni la bouée. 

Du coup, jusqu’aux prochaines législatives, j’avais un député (Patrick Bloche qu’il s’appelle), mais ensuite, il devait changer de sexe et j’aurais eu une députée (Danièle Hoffman-Rispal). M’en fiche de ce changement de sexe, ils ont gardé la même couleur rose épine. De plus, l’un comme l’une sont enracinés dans le quartier depuis des années, ils en connaissent bien le sous-sol.

Or, il y a bien eu changement de sexe, et j’aurai donc une députée. Sauf que, parachutage politique oblige, ce n’est pas celle qui était prévue. Non, on m’a collé d’office Miss Duflot, que je n’en veux pas de la Miss Duflot, je veux l’autre, Miss Hoffman-Rispal.

Si chez vous c’est pareil, préparez l’aspro. Parce que, ce n’est pas fini.

Dans mon quartier peuplé en grande partie de bobos à l’eau de rose et à la menthe à l’eau, elle est certaine de se faire élire députée Miss Ducrot (oui, je sais), c’est d’ailleurs pour cela qu’ils l’ont parachutée, parce que dans son bled, c’est nettement moins sûr.

Mais comme elle est ministre du cannabis, Miss Dumachin, elle ne siègera pas à l’Assemblée où posera ses fesses sa suppléante que, elle, j’aime bien, Miss Hoffman-Rispal.

J’aurai donc une députée fantôme, Miss Canna… Vous avez dit quoi. Et une suppléante députée, qui aurait dû être députée à part entière, puisqu’elle l’était déjà, même si elle n’était pas ma députée, puisqu’on a déménagé ma circonscription entre temps, et que mon député a changé de sexe. 

C’est quoi ce bordel ? Quoi que t’as mis dans ton aspro ? Qu’elle demande ma chatte.

Bon, tu veux que je te fasse l’atterrissage de m’sieur Guaino dans les Yvelines, tant qu’on y est ?

Ah non, pas lui ! Vos gueules les mouettes !


D’acc, passons à un sujet plus sérieux. Selon Amnesty International, 500.000 personnes meurent chaque année directement de la violence armée et plusieurs millions en sont victimes. Les cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (France, Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Unis) représentent à eux seuls 80% des exportations d’armes dans le monde…

En juillet 2012, auront lieu au siège de l’ONU à New-York des négociations internationales en vue de signer un traité encadrant la vente d’armes – un traité n’étant pas grand chose, mais c’est mieux que rien.

Or, du 11 au 15 juin prochain, se tiendra au Parc des expositions de Paris Nord Villepinte, un sympathique salon international du joli nom d’Eurosatory, qui réunira l’essentiel des fabricants d’armes du monde. (1327 exposants au dernier salon de 2010 et 53.566 visiteurs ! Et ils espèrent mieux faire cette année.)

Comme il est de tradition que notre président et quelques ministres honorent de leur présence chaque salon international et même de l’agriculture, je me demande bien qui honorera celui-là.

Dis Tonton… 

Oui, je sais, on est mal barrés !

Publicités
Posted in: Raz-le-bol