Engagez-vous…

Posted on 9 juin 2012

0


et vous verrez du pays…

Et allez hop, quatre encore ! Ouais, quatre soldats français tués en Afghanistan. J’en entends déjà qui vont me dire, et alors, ils sont payés pour ça non ? Tuer ou se faire tuer ? Certes ! Ce n’est pas en effet la mort d’un militaire qui va me faire pleurer, d’autant plus qu’ils vont avoir droit à tout le décorum. Enterrement en grandes pompes avec drapeaux, clairon qui sonne, légion d’honneur, et une larme versée par notre nouveau Vénéré Nounours 1er. Ce qui leur fera une belle jambe de bois au paradis des soldats.

Bref, les militaires et moi, ce n’est pas le fol’amour. Mais ce n’est pas le sujet.

Non, le sujet, c’est plutôt que j’entends souvent dire que les soldats sont chargés de rétablir la paix. Ouais ! Et avec quoi qu’elle est chargée leur mitraillette ? Si quelqu’un cherche à me faire encore croire que c’est avec de la mitraille que l’on établit la paix, qu’il s’y mette, devant ou derrière la mitrailleuse, et il verra bien. Non ! La bombe atomique, c’est nettement mieux. Tiens, il n’en a fallu que deux pour mettre fin à la guerre au Japon.

Ouais, mettre fin à la guerre, tu crois que c’est rétablir la paix ? T’es pas un peu niais ? Qu’elle dit ma chatte.

Non, je plaisante. Lorsque l’on sait que 80% des exportations d’armement proviennent des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (je l’ai déjà dit hier). Quel est leur intérêt à établir la paix dans le monde à ces cinq ?

Lorsque l’on sait qu’il circule dans le monde une kalachnikov pour 70 personnes (sans compter les autres armes en tout genre), demandons-nous combien de gens cela peut tuer une kalach. Les soixante neuf autres ? Quel est donc l’intérêt des fabricants d’armes à établir la paix.

Lorsque l’on sait que dès juin 2009, une commission officielle américaine révélait qu’il y avait en Afghanistan 132.610 « contractuels » travaillant pour des sociétés militaires privées, soit à peu près autant que de soldats. Demandons-leur donc à ces sociétés militaires privée quel intérêt….

Lorsque dès 2003, Eric Leser, dans Le Monde estimait le marché des sociétés militaires privées à 100 milliards de dollars par an, et que cela n’a sans doute pas diminué depuis. Demandons-leur encore…

Lorsque l’on sait que pour le seul premier trimestre 2009, les revenus de la société militaire privée KBR avaient augmenté de 27% pour atteindre 3,2 milliards de dollars. Demandons

Ouais ! Le jour où un militaire servira à établir la paix, moi, je serai petit zoiseau ! Qu’elle répond ma chatte.

Publicités
Posted in: Merdialisation ?