Montrez-moi le boson de dieu

Posted on 4 juillet 2012

1


Il y a des objets devenus tellement indispensables que l’on pense qu’ils ont toujours existé. Tiens, le trombone par exemple, pas celui à coulisse dans lequel on souffle pour faire de la musique (ou du bruit si l’on est nul en musique). Mais celui qui vous sert à aligner quelques feuilles de papier les unes derrière les autres, sans avoir à les agrafer – ce qui laisse des trous – ni à utiliser une pince à linge – ce qui n’est pas élégant.. Et d’ailleurs, si vous le dépliez, le trombone (ce qui est moins pratique avec un trombone à coulisse), il peut servir à plein d’autres choses. Mais ce n’est pas le sujet.

Et bien non ! Contrairement à une idée reçue, le trombone n’a pas toujours existé. C’est même une invention assez récente qui date, en gros, de l’époque où le capitalisme a inventé les factures.

Sauf que si l’on sait à peu près quand il fut inventé, un premier brevet de trombone (un peu approximatif), dénommé Flay, probablement du nom de son inventeur, ayant été déposé en 1867. Et la machine à fabriquer le trombone commun, surnommé Gem, ayant été brevetée en 1899… On ne sait toujours pas qui l’a inventé. 

Le nom de Gem donné au trombone commun n’étant pas celui de son inventeur, mais un nom trouvé rien que pour faire joli par la firme qui l’a commercialisé – et c’est vrai, Gem clip, c’est plutôt mignon.


Bon, j’en entends qui ronflent, si cela ne vous intéresse pas mon histoire de trombones, on va parler politique.

Ah non ! Tout mais pas ça ! Qu’il dit mon lapin. Ta chatte s’occupe de l’affaire du boson de Higgs aujourd’hui, et de savoir si l’on va lui découvrir 4,9 ou 5 sigma d’erreur dans le grand collisionneur de hadrons. C’est bien plus important que la politique du dépliage de trombone. Et en plus, on sait qui l’a inventé le boson, c’est monsieur Higgs.

Oui, tu as raison, mon lapin, le boson de Higgs étant surnommé la « particule de dieu », il est bien plus important de savoir s’il existe que de parler de nos politiciens qui passent leur temps à plier et déplier le trombone et à hurler dans les coulisses.


Et juste en passant, le trombone commun Gem a été breveté en Grande-Bretagne, mais les Norvégiens en revendiquent aussi la partenité. Pendant l’occupation Nazi, il fut ainsi utilisé en Norvège comme symbole de résistance. Certains le portaient au revers de leur vêtement pour signifier qu’ils étaient unis, comme le papier par le trombone.

Dis, Tonton, et dieu, il fait quoi pour la révolution, il joue de la trompette, ou il accorde le boson !

 
Publicités