Peut-on parler de « racisme » anti-flic ?

Posted on 6 juillet 2012

0


Non ! Le jour où le flic fera race, je ressemblerai sans doute à un « poulpe mort » et j’aurai le QI d’une crevette crevée. Ouais, je viens de lire dans l’Obs que Nicolas Bedos (le fils de l’humoriste) venait d’être condamné à 2000 euros d’amende pour avoir comparé le QI de certains flics à celui d’un « poulpe mort »… Et alors, on a qu’a leur faire passer des tests, et m’est avis que… Même mort, le poulpe…

Bref, je n’apprécie pas particulièrement l’humour de Nicolas Bedos. Franchement s’il n’était pas le fils de papa Bedos, il se produirait sans doute au cabaret de Saint Glin-Glin les Tourelles (si, cela doit bien exister quelque part). 

Mais si l’on n’a même plus le droit de prononcer des évidences, où va-t-on ?

Passons, je n’ai pas envie de me cogner 2000 balles d’amende (quoi que j’ai dû en dire des pires). Et tiens, pourquoi ne pas coller une amende à titre posthume à Brassens, pour son Hécatombe !


Dans l’Obs donc, je lis que selon un syndicat de (volailles, pardon) gentils policiers, les propos de Nicolas Bedos constituent une « forme de racisme anti-flic ». 

Ouais, et il a le QI de quoi, le poulet qui a pondu cela ? D’une grenouille aryenne qui se prend pour le chef de sa race ? Qu’elle répond ma chatte.


Bon allez, une dernière pour le fun… Et le QI d’un parachutiste, il ressemble à quoi ?

Publicités
Posted in: Raz-le-bol