La piste aux étoiles…

Posted on 16 juillet 2012

6


La Piste aux étoiles, quand j’étais gosse, c’était le nom d’une émission de cirque. Il y avait aussi « Bonne nuit les petits » et, lorsque la télé ne fonctionnait pas, un petit train faisait interlude. Et comme il n’y avait qu’une chaîne, souvent, l’on était condamné soit au petit train, soit à faire la belote au café du commerce.

Oui, je sais, j’étais trop jeune pour le café ! Mais n’empêche ! Et comme il n’y avait pas non plus le téléphone, pour les mômes, c’était partie de billes sur le trottoir.

Tout ça pour dire… Bien oui, c’était il n’y a pas si longtemps pourtant.

Aujourd’hui, lorsque la télé est en panne, tu te jettes sur le téléphone pour crier mordicus, et, comme le téléphone est saturé et ne répond pas, tu te jettes sur internet pour crier mort aux congres, et comme internet est noyé sous l’orage, tu cognes le chien à défaut de cogner ta copine. Parce que ta copine, justement, elle s’est barrée chez le voisin où c’est que la télé fonctionne !

Ca veut dire quoi ce charabia ? J’entends déjà hurler dans les chaumières et même dans les HLM. Et bien justement, ça ne veut pas dire grand chose, surtout pour les jeunes. Pour comprendre un vieux aujourd’hui, c’est comme de visionner un film porno sur Canal + sans décodeur ! Et merde, je ne suis pas si vieux que ça pourtant.

Je n’ai que 50 balais, mais dans ma petite tête de balayeur, j’ai vu débouler à la maison, la télé, la voiture pour tous, le premier homme sur la lune, la crise du pétrole, le minitel, le dernier coup de guillotine, le répondeur automatique, la gauche au pouvoir, l’ordinateur personnel mais encore trop cher, l’abolition de la peine de mort, le téléphone portable, le retour de la droite au pouvoir, l’ordinateur enfin pour tous, le crédit généralisé, la chute du mur de Berlin, la montée en flèche de l’extrême droite, l’internet à domicile, la fin de l’Union Soviétique, la télé câblée, la banalisation de la guerre, la télé satellite, les voitures qui ne polluent pas mais que l’on ne commercialise pas, le passage de la gauche à droite, des avions déboulonner des tours, la crise encore, le déferlement des nains de jardins en politique… et j’en passe pas mal sans doute… Mais ça fait beaucoup pour un seul homme !

Donc, tout ça pour dire quoi… Que le monde va de plus en plus vite ? Non, Marx l’a déjà dit. Et il y a longtemps… Que l’homme devient de plus en plus intelligent ? Sans doute pas ! Ce serait comme de dire que la taille de la bite est en rapport avec la beauté masculine. Et il n’y a pas beaucoup de Georges Clooney dans les films pornos !…

Ou qu’à force de progrès, l’homme s’enrichit ? Et bien non plus, le RSA, même s’il change régulièrement de nom, reste toujours un truc avec lequel on ne parvient pas à bouffer tous les jours, et il n’y a plus de RSAistes uniquement quand on change le nom du truc ! Et d’ailleurs, un enfant sur trois, dans notre beau pays, ne partira pas encore en vacances cet été ! Il aura sans doute mieux à faire dans son HLM !

Alors tout ça pour dire quoi ? Que le progrès est un bienfait ! Bien oui, aujourd’hui, je peux téléphoner en Afrique pour prévenir que mon charter arrive demain – si les flics me laissent le téléphone. Et je peux téléphoner au Pôle Emploi pour dire qu’on a délocalisé mon boulot en Chine et que, comme le numéro est payant, ils devraient le déduire de ma prochaine facture !

Et bien oui, c’est vraiment génial le progrès ! J’ai une centaine de chaînes de télé gratuites – enfin presque – sur mon décodeur numérique – sauf le porno sur Canal +, mais depuis le temps, j’ai appris à décoder tout seul. Si je joue au loto le vendredi 13, je peux gagner quelques millions d’euros et ça ne me coûtera pas beaucoup plus cher qu’un pack de bière. Et comme ça, je pourrai remplacer mon Solex qui pollue par une bagnole qui pollue encore plus, mais pas plus que moi, paraît-il, parce que quand je respire, je pollue. Ou je pourrai même m’acheter un Yacht assez grand pour héberger tous les SDF de Saint Tropez…

Ah que ! Je divague ! Y-a-t-il des SDF à Saint Tropez ? Je ne suis peut-être trompé de banlieue. M’est avis qu’il doit y avoir plus de flics municipaux que de SDF à St Trop. Et je ne sais pas, n’ayant pas encore gagné au loto, je n’y vais pas tous les week-ends pour vérifier.

Bref, j’en étais au progrès – à l’accélération de l’histoire, comme disaient les marxistes. Et bien oui, le progrès me dépasse un peu. Il me fait penser à une vieille rengaine, « Quand j’avance, toi tu recules… » Encore une histoire de la poule et de l’oeuf. Bref, quand je fais un pas, le progrès recule de deux, et quand le progrès fait deux pas, c’est l’intelligence humaine qui recule de quatre !

Et d’ailleurs, pour en revenir à mon Solex – une sacrée invention ça aussi -, savez-vous qu’il pollue deux fois plus dans les côtes? Et oui, dans les côtes, il faut pédaler, et tu dégages deux fois plus de CO2 que la bête ! Et d’ailleurs encore, comme à chaque fois que je respire, je vais tomber sous le coup d’un’impôt carbone, j’ai décidé de ne plus me laver les dents. Comme ça, la prochaine fois que je serai invité à l’Elysée, en tuant les mouches, je justifierai mon impôt carbone !

Mais je divague encore. En fait, j’ai simplement mis la télé, le téléphone et l’internet en panne et fais une pause café.

Et ça fait du bien, de temps en temps, de s’arrêter au café du progrès pour un peu de philosophie concrète… Ceci-dit, le jour où quelqu’un découvrira le mode d’emploi de la vie, alors là vraiment, le progrès sera d’une chienlie !… Même dieu ne s’y est pas risqué, et personne d’autre que quelques dictateurs !


Le Père Ubu, Alfred Jarry, Dick Annegarn, Arno

Dis l’Ubu, c’est pour quand la révolution !

Ouais ! Et à propos d’ubuqueries, nous sommes le 16 juillet, et il y a 70 ans avait lieu la rafle (on devrait dire les rafles) du Vel d’Hiv au cours de laquelle 13.152 Juifs (dont plus de 4000 enfants) furent arrêtés par les autorités françaises afin d’être déportés vers les camps d’extermination nazis.

Or, selon un sondage CSA commandé par l’Union des étudiants juifs de France , 67% des français de 15 à 17 ans ne savent pas ce que c’est que la rafle du Vel d’Hiv, ce pourcentage est de 60% pour les 18-24 ans et de 57% pour ceux âgés de 25 à 34 ans.

Et tous âges confondus, 42% des français n’en ont jamais entendu parlé !

Alors oui ! La mémoire est parfois ubuesque aussi !

P.S. Si vous avez un moment, allez voir mon film, « Illusions perdues, 1941 -1942 ».

Publicités
Tagué: ,
Posted in: Les essentiels