Poilitude du zapping

Posted on 17 juillet 2012

2


Lors de son ouverture, j’avais tenté l’aventure du Plus participatif sur le Nouvel Obs. Oui, si j’écris, c’est évidemment pour être lu, je l’ai déjà dit, sinon, j’écris sur mon petit carnet personnel que je planque sous mon oreiller. Mais que dalle, le Plus, déjà, pour comprendre comment cela fonctionne, il faut avoir fait deux ou trois fois le tour de polytechnique. Et au final vous avez quatre ou cinq lectures. J’ai zappé.

On m’a conseillé d’aller publier sur Agoravox. Je vais voir, et l’oeil m’en tombe tant j’y constate un tel ramassis de complotistes et de déguisés de la marine nationale. Allez hop, je zappe aussi.

Puis j’ai vu il y a peu que le Nouvel Obs permettait d’ouvrir des blogs. Bon le Nouvel Obs.fr, je le feuillette tous les jours, mais c’est tellement devenu à droite de la gauche que… Ceci-dit, idem dans Libé, Le Monde, et j’en passe… A croire qu’ils se copient les uns les autres. Pardon, je rectifie, qu’ils copient les dépêches de l’AFP ou de Reuters.

Bref, étant donné la moulitude (c’est joli, non ? bon, la mollitude, si vous préférez) de la gauche, je décide quand même de créer un blog sur le Nouvel Obs. Non pas pour publier mon billet presque quotidien, mais juste de temps en temps, un billet d’humeur qui me semble important.

Celui que j’ai publié hier m’ayant semblé important (c’est d’ailleurs un billet que j’ai écrit en 2009 et à peine modifié pour le mettre à jour), je décide donc de le publier aussi sur le blog du Nouvel Obs. Allez hop, c’est moi qui me suis fait zapper.


Bon, en soi, je n’en ai rien à secouer de me faire zapper. Ceux qui me lisent un peu savent que je n’y vais pas avec le dos de la cuillère pour sucrer les fraises, il est donc tout à fait normal que mes mots ne plaisent pas à tout le monde. Et encore heureux ! Si tout le monde pensait comme moi, le monde serait une vraie chienlie ennuyeuse.

Lorsque je publiais sur Le Post, je me suis fais zapper plusieurs fois, généralement pour des raisons totalement incongrues. Tiens, par exemple, en m’inspirant un jour d’un article du Nouvel Obs, justement, qui commentait un bouquin de fiction présentant ce que serait la France après la mort de Sarko-Filou 1er, bien évidemment, j’y étais allé de mon petit délire personnel.

Poubelle mon délire. Et après un parcours du combattant pour savoir pourquoi, j’ai fini par apprendre que l’on « ne plaisante pas avec la mort du président ». Ah bon !… Autant vous dire que j’en ai déliré encore plus, et que le billet suivant – le même en fait, mais en pire – a fait un tabac.

Ouais, c’est parfois très con, la modération – s’ils perdent leur job, les modérateurs, ils peuvent essayer de se reconvertir flics ou militaires.


Bref, je digresse encore. Revenons donc à nos… pardon, à mon billet d’hier, zappé par le Nouvel Obs. Il faut quand même que je vous donne le motif de « modération », parce qu’il m’a bien fait rire :

« Le motif de retrait de votre participation est : Erotisme excessif ou pornographie. Les contenus iconographiques (images, videos, dessins) à caractère pornographique, ne sont pas autorisés par la charte du site. Sont également interdits les contenus à caractère pédophile, zoophile, ou mettant en scène des jouets sexuels ou excréments dans le cadre de relation sexuelles. »

Bite, couille, con et poil ! Ils ont la chaude-pisse (ouais j’aime mieux que gonorrhée), les modérateurs du Nouvel Obs, ou c’est la tendance gauche caviar au couscous qui les rend mous du zob et du cerveau, ou ils ont paumé leurs lunettes ?


Bon, je passe sur les contenus pédophiles, zoophiles, jouets sexuels ou merde, il faut appeler un chien par son nom, il n’y en a pas dans mon billet (ou alors en subliminal que je n’ai pas vu). 

Quant aux deux premières photos (© jmplouchard, merci, ainsi que les autres – les ayant déjà publiées hier, je change) elles ont été prises lors d’un exposition publique de dessins recouvrant une bonne partie des rues d’Avallon durant tout l’été 2009, comme celle ci-dessus, et celle de la fin.

Avallon dont le député maire n’est sans doute pas pornographe, enfin, je ne pense pas – pas plus que tous ceux qui ont vu les images.

Sur la troisième, il me semblait voir un lapin souriant au milieu de peluches crevées. Ce doit être zoophile subliminalement. Bon, une rose, cela vous fait penser à quoi ?


La quatrième a aussi été prise en la bonne ville d’Avallon (dans l’Yonne, et si vous passez par là, allez y faire un tour, c’est mignon – pub gratuite) où l’on peut encore y voir l’enseigne du bureau de police (celle-là, je la remets, j’aime bien les poulets en potiches de fleurs).


La dernière illustration n’était pas de moi. Mais je laisse à chacun le soin d’interpréter si Alfred Jarry, Dick (oui, mais il ne l’a pas fait exprès) Annegarn et Arno sont pornographes. Et comme j’ai mis Ubu hier, je change



Bite, con, poil, couille ! C’est vraiment crétin parfois la modération. Tu te demandes où ils les embauchent les modérateurs. Ils sont adeptes de la charria ou du charriage ?

Bon, le charriage, il faut que je vous explique. En fait, c’est juste un effet du vent qui souffle dans les dunes et qui les déplace…

Et si vous voulez voir mes images pornographiques, c’est ici, ou .

Publicités