Et un coup de machisme, Popol…

Posted on 18 juillet 2012

0


Je ne suis pas un fan d’Audrey Pulvar, d’ailleurs, je la lis pas, ni ne l’écoute. Mais c’est quoi ce machisme à deux balles qui se cache sous des prétextes politiques ? 

Autant j’ai trouvé assez scandaleux qu’Anne Sinclair prennent la rédaction du Huff.machin en pleine affaire DSK et alors qu’elle soutenait ouvertement le monsieur soupçonné de choses pas très glop. Mais cela n’avait rien à voir avec ses compétences de journaliste, ni avec le fait qu’elle couche ou non avec le personnage. 

Non, c’est ce soutien inconditionnel dans une affaire plutôt glauque qui m’avait fait bondir. Que DSK prenne plaisir à jouer comme il veut avec ses bourses, rien à secouer, mais lorsqu’il y a soupçon de viol, on la ferme et on attend le jugement.

Mais qu’une femme couche avec un ministre ou un haut personnage de l’état, cela doit-il la priver de ses compétences ? Et qu’en serait-il s’il s’agissait d’un homme qui couche avec une ministre ? Euheuh, ben rien, c’est pas graff !

Bon, pourquoi je dis ça ? Ah oui ! Il paraît qu’Audrey Pulvar, qui couche avec un ministre, va prendre la co-direction de l’éditorial des Inrockuptibles. Et alors !…

Sauf que cela suscite un tollé général, même chez les journalistes de gauche (il faut qu’ils arrêtent le caviar et le couscous).

Tiens, Thomas Legrand, par exemple, moi, je l’aimais plutôt bien avant qu’il ne se voie comme le centre du monde et de la gauche. Et bien il a décidé de ne plus chroniquer dans les Inrock suite à la nomination d’Audrey Pulvar. Et il explique :

« Le journalisme politique, c’est avant tout une lutte contre la communication politique, un contre-pouvoir institutionnel. Un journal traitant de politique ne peut pas être dirigé par quelqu’un d’aussi impliqué personnellement dans la vie politique du pays. »

Ah bon ! Pourquoi alors voit-on et entend-on la plupart des journalistes politiques faire du lèche bottes aux politiques pour qu’ils passent dans leurs émissions ? Et souvent même lécher les pompes d’autres journalistes pour chroniquer dans leurs émissions ?

Et lorsqu’ils causent politique dans le poste ou dans les journaux, les journalistes politiques, que font-ils sinon parler de politique ? Et comment font-ils pour ne pas s’impliquer personnellement dans la vie politique, lorsqu’ils parlent politique ? 

Ben, ils beurrent les mouilles ? Qu’elle dit ma chatte.

Oui, tu as bien raison, c’est aussi ce que je me dis souvent. Comme les femmes, allez, à la cuisine les journalistes politiques ! Et si vous avez le temps, passez un coup d’aspirateur et langez les mômes ! Vous trouverez bien un moment pour écrire un truc de sensé ensuite.

A lire aussi, après son jean, c’est maintenant la robe de Cécile Duflot qui fait un tollé… Il faudrait quand même savoir ce que l’on veut. Elle ne va quand même pas aller au ministère et à l’Assemblée en slip ! Si ? C’est ce que vous souhaitez Messieurs les députés ? Et les journalistes politiques, qu’en pensent-ils ?

 
Advertisements
Posted in: Raz-le-bol