Ensaladons-nous…

Posted on 8 août 2012

1


Connaissez-vous Encélade (à ne pas confondre avec ensalade, un menu très connu chez nos politiciens) ? Encélade donc, était chez les grecs (avant qu’ils ne payent la crise de la dette) un géant né de la fertilisation de la terre, prénommée Gaïa, par Ouranos, aussi nommé le ciel.

Bon, il n’a pas eu de chance dès le départ, Encélade. Ouranos était lui aussi le fils de Gaïa, mais les grecs d’alors n’étant pas très stricts sur les pratiques sexuelles, cela ne les dérangeait pas que le fils fertilise sa mère. 

Sauf qu’Ouranos était un vrai salopiaud. 

Craignant qu’on ne le détrône des cieux où il régnait, à chaque fois qu’il fertilisait maman Gaïa et que celle-ci lui pondait un fils (qui aurait donc pu être son père). Allez oust, il l’enfouissait aux tréfonds de la terre (sa mère, donc).

Evidemment, elle a fini par en avoir ras le… bol, Gaïa, et juste après avoir pondu Kronos d’une nouvelle fertilisation d’Ouranos, elle fabriqua une grande faux, et bien tranchante, et demanda à Kronos de… bien oui, de couper les choses d’Ouranos. Et zip, c’est ce que fit Kronos !

Je ne sais pas si vous avez déjà coupé les choses de quelqu’un, mais bien évidemment cela gicle. Et celles d’Ouranos ont tant giclé qu’elles en ont aspergé Gaïa qui pondit encore toute une tripotée de mômes, dont Encélade.

C’est vous dire qu’il était plutôt né sous une mauvaise étoile. le fils du papa coupable et coupé.

Bon, je vous passe sur les déboires d’Ensalade, pardon, d’Encélade, il faudrait vous raconter presque toute l’histoire des dieux et déesses grecques. Mais au final il finit par se faire niquer par la lance d’Athéna qui, en gros, était sa petite cousine par alliance. Et on l’enterra sous un volcan.

Du coup, à chaque fois qu’il rote, qu’il pète, ou qu’il remue un orteil (bien oui, même mort, un dieu n’est jamais tout à fait mort), c’est le volcan qui éructe.

Ouais, j’ai rien compris. Qu’elle dit ma chatte. C’est pourquoi que tu nous racontes ça ? C’est une métaphore de ce qui se passe en Grèce ?

 

En effet, il doit y avoir un peu de cela. Mais non ! Encélade, je ne sais pourquoi, mais c’est le nom que l’on a donné à une lune de Saturne. Et comme l’on cherche désespérément les Martiens, en ce moment, mais qu’ils se planquent. Aujourd’hui, l’on cherche aussi à savoir s’il existe des Encéladiens.

Ouais, des ensaladés, ça je sais !

Mais non, des habitants d’Encélade.

Quoi, des Grecs ?

Non des habitants de la lune de Saturne ! Paraît qu’il y a de l’eau sur Encélade, des éléments organiques, et même une source de chaleur. Bref, qu’il y a peut être des Encéladiens.

Et quoi que tu veux leur faire aux Encéladiens ? Tu ne crois pas que les Grecs sont assez dans la merde comme ça ? Pas besoin de propager !

Non, mais peut-être qu’on pourrait y envoyer les Grecs, justement. Faut que je demande à la Nasa.

Dis Tonton, les Encéladiens, ils savent faire la révolution, tu crois !

Advertisements
Tagué: