Du nucléaire au chocolat…

Posted on 18 août 2012

1


J’ai failli vous parler des centrales nucléaires belges, dont on découvre avec stupeur qu’elles sont pleines de fissures, que l’on est incapable de réparer – alors qu’on le sait depuis quelques mois, au moins.

J’ai aussi failli commenter la tribune que Libération accordait, il y a quelques jours, à notre Manuel de la Valse (et futur Sarkozy II). Tribune intitulée « campement illicites : le laisser-faire ne résout rien ». Mais le seul titre me donnant envie de gerber, j’impasse.

Tiens, si vous avez un moment, lisez plutôt l’interview de Laurent El Ghozi, fondateur de Romeurope, il y répond mieux que je ne le ferais.

Bon, les poubelles nucléaires belges qui fuient, c’est étrange, mais j’ai beau lire la presse, presque personne ne dit qu’elles ont été conçues par Framatome devenu depuis Areva. Celle de Doel 3 dont tout le monde parle aujourd’hui, tout comme celle de Thiange 2 qui va faire parler d’elle tout bientôt.

Bon, il paraît que ce n’est pas de la faute à Areva, si les poubelles nucléaires belges sont à fuites. D’ailleurs, nos poubelles nucléaires ont aussi des fuites, mais ce ne sont pas les mêmes, dit-on, et elles sont sans danger.

Non, c’est de la faute au constructeur néerlandais des cuves des centrales, si elles fuient les poubelles belges, et c’est bien pratique, il a fait faillite depuis.

Ouais, j’aimerais bien savoir qui a acheté les cuves aux néerlandais. Qu’elle dit ma chatte.

Et ce n’est pas fini, il parait encore qu’il y a dans le monde 22 centrales nucléaires (mais pas en France, évidemment) équipées de ces cuves pourries. Neuf en Europe, les deux belges donc, mais deux aussi en Allemagne, en Espagne, en Hollande, en Suisse, et une en Suède. Dix chez les Ricains et enfin une en Argentine.

Ouais, de quoi faire péter le monde entier et ses banlieues, en somme.

Quelque chose du genre. Tiens, il paraît aussi que depuis Fukushima, on a découvert des papillons mutants dans les environs.

Ca donne quoi un belge mutant, qu’il demande mon neveu. Un révolutionnaire tu crois ?

Peut-être, mais pour transformer Manuel Valls en révolutionnaire, il faudrait une sacrée mutation.

Bon, c’est canicule aujourd’hui, et dans Sciences et Avenir, on peut lire qu’en cas de propos incohérents, il faut tout de suite appeler le 15. Dites, Monsieur le ministre des volailles…

 

Bref, je n’ai pas le temps d’écrire long aujourd’hui, alors juste deux petites phrases que je commente.

Dans le Figaro de vendredi, on pouvait lire qu’il ne faut pas prendre « le risque de voir notre pays prendre le toboggan du déclin. La gauche nous y précipite » dixit Laurent Wauquiez.

Ce n’est pas pour dire, mais il y a belle lurette que nous y glissons, sur ce toboggan, et il n’a pas attendu le retour de la gauche au pouvoir. Ni la fuite des centrales nucléaires belges.

Et le monsieur qui a pondu cette petite phrase a été premier à l’agrégation et major de sa promo à l’ENA. Il a couché, ou fumé la carpette ?

Et dans l’Express du 13 août, « nous sommes convaincus que la France ne pourra se payer le luxe de dix ans de socialisme » dixit,  une lettre de « la nouvelle donne » de l’UMP.

Ouais, il faut vraiment être cons et vaincus pour sortir de telles inepties, comme si les socialistes allaient faire une autre politique économique que celle de l’UMP.

Bon, il paraît que Martine Aubry, avant de se retirer de la direction du parti socialiste…

Quoi, pour rejoindre l’UMP ?

Non, ça, c’est fait depuis déjà longtemps. Bref, qu’elle va secouer un peu les bretelles de notre cher ministre de la valse et des volailles réunies à propos des expulsions des Roms.

Ouais, c’est vrai qu’elle est maire de Lille, et que ce n’est pas loin des poubelles nucléaires belges….

Dis, Tonton, tu crois qu’elle va muter révolutionnaire, elle aussi ?

Publicités
Posted in: Merdialisation ?