Petite histoire de pastaga

Posted on 19 août 2012

1


Petite question idiote, lorsqu’elle claquera, la mort de Liliane Bettencourt va-t-elle faire la Une de toute la presse, comme aujourd’hui celle de Patrick Ricard, dont le seul mérite aura été d’être le fils de papa Ricard ?

Bon, pour papa Ricard, je veux bien, il fut l’inventeur du plus célèbre breuvage français, après le gros rouge qui tache, mais dont on ne sait qui l’a inventé. A ce titre, on peut même lui dédier le nom d’une rue dans un bled du Nord, celui d’une place à Marseille, et même d’une médiathèque à Bandol (quoi que, faut pas exagérer quand même). Si l’on connaissait le nom de l’inventeur du gros rouge qui tache, on pourrait lui dédier je ne sais quoi, tiens, un musée, ou un zoo avec des éléphants roses.

Mais que l’on étale partout la nécrologie du fiston Ricard. Faut quand même pas se foutre de la gueule du monde, il n’a rien fait d’autre que d’hériter, le fiston. Tiens, c’est aussi indécemment stupide que d’avoir étalé le fiston Hollande sur toutes les TV après l’élection de son papa. Ou lorsque Filou 1er voulait placer son fiston à la tête de l’EPAD.

Bon, je veux bien que nous soyons en août, que les journaleux soient en vacances et que du coup, il ne se passe rien. Mais quand même.

Si le fiston Dassault avait la bonne idée de claquer en août prochain, je ne vous raconte pas… Même dans l’Huma, ils seraient capables de nous le mettre en Une. Tiens, je n’ai pas regardé l’Huma pour voir s’ils lui brossent les pompes au fils pastaga. Non, je ne trouve pas, ou alors c’est en tout petit.

Et Mamie Bettencourt, tiens, il nous reste encore une dizaine de jours en août, faut en profiter ! Et en plus c’est canicule.

Ouais, mais Mamie Bettencourt et fiston Dassault, ils ont la climatisation dans leur hamac. Qu’elle dit ma chatte.

Oui, et le fiston du pastaga, il avait oublié de mettre de la glace dans son pastis.

 

Bon, il paraît qu’en période de canicule, la vente de glaces augmente de 29%.

Il aurait dû se faire marchand de glaces, le fils Pastis.

Et celles d’insecticides de 32%. Elle doit profiter aux moustiques aussi, la canicule.

Je ne sais pas s’il était aussi marchand de bières, le fils à papa. Mais pour les fabricants de bière, c’est plutôt déprimant, cette canicule. Selon le big boss d’Heineken, dès que la température dépasse 23 degrés, à chaque degré supplémentaire (pas de bière, de température), il en vend 2% de plus. Sauf qu’au dessus de 35 degrés (toujours de température), stop ! Les gens se mettent à la flotte.

Et tu crois qu’ils l’accompagnent de Pastis, leur flotte. Mais il ne faut pas qu’ils oublient la glace.

Dis Tonton, le Pastis, c’est jaune ! C’est pas bon pour la révolution !

Ouais, c’est peut-être pour ça que je n’aime pas le pastis.

Advertisements
Posted in: Raz-le-bol