Au seuil de la marge

Posted on 21 août 2012

0


J’aimerais bien que l’on m’explique un truc un jour, pourquoi a-t-on en France deux seuils (joli mot, n’est-il pas) de pauvreté, l’un, fixé à 60% du niveau de vie médian, l’autre à 50%. Le premier est de 954 euros mensuels pour une personne seule, pour le second, vous lui retranchez 160 euros, ce qui vous donne un seuil (sans pas de porte le plus souvent) de 795 euros par mois.

Outre le fait qu’avec 954 euros mensuels, si vous pouvez vivre en Chine, ou même en Pologne, mais en France… et qu’avec 795 euros…

Ben moi, j’ai pigé. Qu’elle dit ma chatte. Si tu calcules avec le premier taux, la pauvreté en France atteint 13,5% de la population, ce qui fait mauvais genre. Mais si tu calcules avec le second, elle n’est plus que de 7,5%, ce qui est nettement plus présentable.

Ouais ! Et il y a une autre chose que je ne pige pas. C’est pourquoi, à l’heure où le fichage et l’informatique (et l’informaflic aussi) vont presque plus vite que le vent, l’INSEE nous refile ces chiffres sur la pauvreté avec trois ans de retard. Bien oui, les données étant de 2009, cela ne s’est sans doute pas amélioré depuis.

Que t’es bête alors ! C’est justement pour ça, faut pas faire du catastrophisme. Et puis à l’INSEE, ils sont nettement moins nombreux à travailler sur la pauvreté que les pauvres en France. Sans compter les restrictions budgétaires.

Tu as raison, et d’ailleurs à l’INSEE, ils disent même que « la France demeure l’un des pays qui compte le moins de pauvres en Europe. »

Oui, mais il y en a quand même plus de 8,1 millions si tu prends le seuil à 60%, et plus de 4,5 millions si tu prends celui à 50%. Et parmi ces 4,5 millions du taux à 50%, plus d’1,8 millions vivent dans une famille dont le « chef de ménage » (dixit l’Observatoire des inégalitéstravaille.

Bon, je prends quand même le seuil à 50% alors, c’est moins déprimant.

Et ce que l’on ne dit que rarement, c’est que si tu prends un seuil de pauvreté avec un indice de 40%, c’est à dire un revenu mensuel de moins de 636 euros, il y a plus de 2 millions de très très pauvres en France.

Et le Revenu de Solidarité Active (encore une jolie expression), bien avec ses même pas 475 euros mensuels, il te permets juste d’être très, très, très pauvre.

Dis Tonton, M’sieur Hollande, il fait quoi pour la révolution !

 
Advertisements
Posted in: Bof Bof...