à Loïc

Posted on 22 août 2012

1


On a beau faire et se dire qu’avec l’âge tout passe, mais non !

Sa mort ne fera pas la une de la presse, alors que, mais passons…

Il s’appelait Loïc Loeiz Hamon. C’était un touche à tout superbe de la culture, photographe, graphiste, scénographe, concepteur d’expositions… et j’en oublie sans doute beaucoup.

Et c’était un ami.

Il est mort tout bêtement, de ce que certains persistent à appeler un infractus. Bien oui, un fractus du coeur. 

Il faut bien avouer qu’infarctus, c’est bien plus difficile à prononcer, aurait-il dit avec son humour.

Alors juste un petit coquelicot, pour toi, Loïc.

Advertisements
Posted in: Raz-le-bol